Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Open Swim Stars : 300 nageurs vont plonger dans la Garonne à Toulouse dimanche

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est une occasion rare de nager dans la Garonne. Ce dimanche, et pour la troisième fois, Toulouse accueille une étape de l'Open Swim Stars. 300 nageurs vont y participer.

Open Swim Stars en 2017 à Toulouse.
Open Swim Stars en 2017 à Toulouse. © Maxppp - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Toulouse, France

C'est la troisième fois que Toulouse accueille une étape de l'Open Swim Stars. Trois distances, ouvertes à tous, sont proposées : 1 km, 2,5 km et 5 km pour les plus affûtés. 300 nageurs sont attendus. 

Une bonne qualité de l'eau 

L'eau de la Garonne a été contrôlée il y a un mois pour assurer la tenue de l'événement. Habituellement, ce n'est pas autorisé de piquer une tête à Toulouse. "Nager dans la Garonne, cela reste exceptionnel parce qu'il faut demander un arrêté de navigation. Même si sur Toulouse la navigation est faible, il faut s'assurer qu'on puisse mettre des gens dans l'eau en toute sécurité. Et qu'on ne retrouve pas des bateaux sur le parcours. Il faut aussi assurer une sécurité nautique. En courant si on se fait un claquage, on se pose, on s'arrête et il n'y a pas de gros risque. Si vous nagez et que vous avez une défaillance, il y a un risque de noyade. On se doit d'assurer un encadrement assez pointu. Il y a une dizaine de sauveteurs qui accompagnent les nageurs sur le parcours", explique l'organisateur de l'événement Laurent Neuville. 

Prendre soin de l'environnement

"L'objectif c'est de se réapproprier nos cours d'eau. Les normes environnementales ont évolué dans les années 70 et la natation s'est déportée vers les bassins. On se sent plus en liberté, il y a l'effet sport nature en fait. On peut nager sur de longues distances sans avoir un mur qui vous arrête tous les 50 mètres. C'est aussi nager sans chlore", ajoute Laurent Neuville. "On fait aussi très attention à l'environnement. On se doit de préserver notre eau." 

Il est encore possible, jusqu'à vendredi soir, de s'inscrire en ligne. Samedi, les retardataires pourront le faire sur les quais de la Daurade à Toulouse. Les inscriptions coûtent entre 19 et 35 euros selon la distance choisie. 

Choix de la station

France Bleu