Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Patrick, non-voyant, participera au Marathon des sables en 2020

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Patrick un habitant non-voyant de Saint-Martin-de-Valgalgues (Gard) sera au départ du Marathon des sables en avril prochain au Maroc. Un véritable défi personnel.

Patrick (au centre) et ses coéquipiers sont prêts pour le Marathon des sables 2020
Patrick (au centre) et ses coéquipiers sont prêts pour le Marathon des sables 2020 © Radio France - Romain Berchet

Gard, France

Il a décidé de relever un défi un peu fou. Patrick, un Gardois non-voyant de 56 ans participera au mois d'avril prochain au Marathon des sables. Une course mythique de six étapes dans le désert, 250 kilomètres à travers le Maroc le tout en autosuffisance alimentaire. D'ici là, Patrick se prépare grâce à un entraînement exigeant digne des grandes compétitions internationales.

Un défi personnel

Avec son équipe des "Lion du désert" Patrick paraît bien serein à quelques mois de démarrer ce qui sera sans doute la course de sa vie. "J'arrive à un âge où il faut se dépasser. Je n'ai jamais couru de ma vie" confie-t-il. 

"Je ne demande pas d'arriver le premier non plus" 

Il y a d'abord et surtout un bon entraînement pour s'habituer à l'effort physique. Pour ça Patrick a une équipe, un moral d'acier et un sacré programme : "Le lundi c'est vélo, course à pied et natation. Le mardi c'est respiration et étirements. Je me repose le mercredi. On monte le Mont Bouquet jeudi puis je vais courir sur le stade vendredi." La préparation pour le Marathon des sables est digne des Jeux Olympiques. 

L'aventure humaine

Au delà du défi personnel, Patrick veut également passer un message avec cette participation à la course au Maroc. "Il y a beaucoup de personnes qui restent chez elles à ne rien faire. Peut être que s'ils voient nos performance ça peut créer un déclic chez eux" espère le futur marathonien. Pour lui, la préparation pour la course est en train de lui faire le plus grand bien. "Je reprends du poil de la bête" décrit Patrick avec un immense sourire. 

"Le handicap n'est pas une barrière. Tout se passe dans la tête"

Sans pression avec l'envie de profiter, Patrick a déjà hâte de fouler le désert marocain et de prendre le départ de la course avec son équipe. Prêts ? Partez.