Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pelote basque : le public manque au championnat de France à main nue

-
Par , France Bleu Pays Basque

La première phase du championnat de France de pelote basque individuel à main nue débutait ce samedi, à Bayonne et Hasparren. Une première journée marquée par l'absence du public et d'une ambiance chère aux joueurs, qui doivent faire sans les encouragements.

Pas de spectateurs au Trinquet moderne de Bayonne
Pas de spectateurs au Trinquet moderne de Bayonne © Radio France - Camille Huppenoire

3 parties à Bayonne, 3 à Hasparren. Le championnat de France 2021 de pelote basque individuel à main nue s'est ouvert ce samedi 26 décembre avec une première journée très particulière. La compétition étrenne son nouveau format, avec une première phase de brassage en trois journées (26 décembre, 2 et 9 janvier). Une formule inédite devant des tribunes vides, en raison des restrictions sanitaires. Les joueurs doivent s'habituer à cette ambiance morose. "La pelote résonne, on entend tous les commentaires derrière, c'est assez spécial" raconte Thierry Harismendy à l'issue de la première partie, dont il est sorti vainqueur.  

Ils ont l'habitude de ressentir les émotions du public.

"C'était très calme et on entend tout ! (...) Et c'est plus difficile de faire abstraction du commentateur que du public, surtout que le commentateur dit quand ça ne va pas" s'amuse le pilotari Alexis Inschauspe. Baptiste Irigoin, coach de Ximun Lambert, fait la grimace. Pour lui, c'est sûr, l'absence du public peut influer sur la performance des joueurs. "Ils ont l'habitude de ressentir les émotions du public, quand ils font une bêtise ou une bonne action... quand il y a des coups de fatigue, ils sont portés par le public pour repartir. Il n'y a pas tout cet engouement, les conditions sont très particulières."

Alexis Inchauspe : "Je trouve la nouvelle formule beaucoup mieux"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess