Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pelote : sanctions levées "à effet immédiat" pour le pilotari Bixintxo Bilbao

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le président de la FIPV, la Fédération Internationale, a décidé de lever la sanction, il en a le pouvoir. Le pilotari avait été exclus de toute compétition pour avoir sorti un drapeau basque sur le podium de la coupe du monde de pelote basque à Barcelone.

Bixintxo Bilbao (en blanc) avec Peio Larralde après son titre de champion du monde
Bixintxo Bilbao (en blanc) avec Peio Larralde après son titre de champion du monde © Radio France - Bixente Vrignon

Virage à 180 degrés de la FIPV, la Fédération International de Pelote Basque. Son président, Xavier Cazaubon, lève la sanction d'un an d'interdiction de compétitions, imposée au pilotari de Ciboure pour avoir brandi un ikurriña, un drapeau basque, aux Mondiaux de Barcelone. l'annonce est délivrée dans un communiquée publié en anglais et en espagnol (mais pas en français).

Le communiqué en espagnol de la FIPV
Le communiqué en espagnol de la FIPV © Radio France - Bixente Vrignon

« En ma qualité de la président de la Fédération Internationale, et usant des pouvoirs qui me sont conférés, j'ai décidé de lever immédiatement la sanction imposée au joueur de l'équipe de France Bixintxo Bilbao» annonce Xavier Cazaubon dans un communiqué. Mais il dénonce aussi les intimidations et agressions verbales dont il dit avoir été victime et les objectifs politiques de certains.

Le champion du monde en trinquet par équipe, Bixintxo Bilbao, avait exhibé l'ikurriña sur le podium de Barcelone, provoquant la fureur de certains responsables de la fédération internationale.  La pelote est minée depuis 30 ans par la guerilla entre la puissante fédération d'Euskadi, qui demande à être reconnue et à participer aux compétitions en tant que telle, et la Fédération espagnole qui oppose son veto à cette demande.

Bixintxo Bilbao avait reçu le soutien de nombreux sportifs et responsables du Pays Basque sud, dont le gouvernement autonome d'Euskadi, et une pétition circulait depuis mardi pour demander la levée des sanctions. En quelques jours... elle avait rassemblé 4600 signataires

Choix de la station

À venir dansDanssecondess