Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pelote : suspendu un an pour avoir brandi un drapeau basque

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Le basque Bixintxo Bilbao, récent champion du monde de pelote en main nue par équipes, est suspendu un an par la Fédération Internationale (FIPV) pour avoir brandi un ikurriña (drapeau basque) sur le podium en octobre 2018 à Barcelone.

Bixintxo Bilbao (à gauche) sacré champion du monde de pelote main nue par équipe avec Peio Larralde en octobre 2018 à Barcelone
Bixintxo Bilbao (à gauche) sacré champion du monde de pelote main nue par équipe avec Peio Larralde en octobre 2018 à Barcelone © Maxppp - Enric Fontcuberta/EFE/Newscom

Le revers de la médaille est sec aujourd'hui pour Bixintxo Bilbao, sacré champion du monde de pelote main nue par équipes aux côtés de Peio Larralde le 20 octobre 2018 à Barcelone. Si la Marseillaise a retenti dans le trinquet de verre, c'est le drapeau basque que le pilotari a brandi au moment de la remise des médailles. Un geste qui lui vaut d'être suspendu un an de toute compétition internationale par la Fédération Internationale de Pelote... Basque (FIPV).

Le pilotari et la Fédération française vont faire appel

Le natif de Ciboure, au Pays Basque nord (France), expliquait après coup sa fierté d'être monté sur la plus haute marche avec l'ikurriña, symbole de ses origines et de sa culture. Pas un acte politique, pas une défiance envers les autorités espagnols. Mais un geste interdit par le règlement et qualifié par la FIPV d'"infraction grave" qui lui vaut une sanction sévère. 

Bixintxo Bilbao (en blanc) au Mondial de pelote à Bilbao
Bixintxo Bilbao (en blanc) au Mondial de pelote à Bilbao © Radio France - Bixente Vrignon

L'autorité internationale, basée à Pampelune (Espagne), a par ailleurs décidé de saisir la caution déposée par la Fédération Française lors des Mondiaux. La FFPB est par ailleurs averti qu'à la prochaine infraction de ce type, elle serait elle-même sanctionnée

Bixintxo Bilbao va faire appel. La Fédération Française de Pelote Basque qui soutient son joueur intentera elle aussi un recours, la semaine prochaine, a-t-on appris auprès des intéressés ce samedi 23 février au soir.

Une sanction diplomatique ?

Quelle que fut la motivation du geste de Bixintxo Bilbao, sa symbolique, qui plus à Barcelone, en Catalogne, sur le sol espagnol, n'est forcément pas passé inaperçue du côté de Madrid. Quatre mois après les faits, la commission de la Fédération Internationale - dont le président, Xavier Cazaubon, est un basque exilé au Mexique - a donc fini par trancher, sans faire preuve de la moindre clémence.

Le Pays Basque, coupé entre France et Espagne, n'est pas invité au concert international. En Pelote, comme dans la très grande majorité des sports, il ne peut pas présenter de sélection lors des compétitions internationales (contrairement à l'Ecosse et au Pays de Galles en football et en rugby par exemple). L'Etat espagnol s'y oppose fermement et fait obstacle à toutes les demandes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess