Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Pétanque : l'interdiction de jouer en jean bleu divise toujours dans l'Yonne

samedi 14 avril 2018 à 20:35 Par Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre et France Bleu

Depuis début 2018, les pétanqueurs n'ont plus le droit de jouer en jean bleu en championnats. Objectif : une image plus sportive de la pétanque, qui vise une présence aux JO de 2024. Dans l'Yonne, en marge des championnats individuels à Auxerre, la décision divise.

Les pétanqeurs icaunais jouent désormais en survêtement
Les pétanqeurs icaunais jouent désormais en survêtement © Radio France - Bruno Blanzat

Auxerre, France

Plus de quatre mois après l'entrée en vigueur de cette nouvelle règle, Jean-Philippe fait encore la tête. Cet amateur de pétanque, licencié dans le club de Paron (Yonne), ne digère pas de ne plus pouvoir jouer en jean bleu. Reportage aux championnats individuels de pétanque, à Auxerre, qui se tenaient ce week-end du 14 et 15 avril. 

"C'est du pipo" dit-il clairement. "Je ne vois pas pourquoi la couleur bleu du jean... alors que l'on peut jouer en survêtement bleu. C'est un peu nul" dénonce celui qui a dû acheter un jean d'une autre couleur seulement pour lancer les boules lors des championnats, puisque, lors des concours, le jean bleu est autorisé. "Je porte toujours des jeans bleus et là, on peut mettre des gris, des rouges. Mais comme je suis chasseur, je vais peut-être m'habiller en chasseur la prochaine fois. Je continuerai quand même (à jouer) mais c'est un peu débile."

"Le jean bleu renvoie l'image du travailleur" – Patrick Krewiss, président du comité de l'Yonne de pétanque.

Les 1 850 pétanqeurs que compte le comité de l'Yonne, fort de 43 clubs, ne partagent pas tous l'avis de Jean-Philippe. Mais sur les installations du Stade Auxerrois, où se déroulent ces championnats de l'Yonne tête à tête (individuels), la décision de la Fédération Française de pétanque fait encore causer. 

"L'image du jean bleu renvoie au travailleur" argumente Patrick Krewiss, le président du comité de l'Yonne. "De plus, la fédération a jugé que 80% de ces jeans étaient déchirés. On veut avoir une image de marque plus représentative en vue de 2024 [les Jeux Olympiques de Paris, pour lesquels la pétanque vise une participation]. La pétanque est de plus en plus télévisée, notamment sur la chaine L'Équipe, et en soirée. Avec la tenue conforme, on a des retours, sur le nombre de licences qui reviennent. Et si on veut attirer des jeunes, qui sont l'avenir, on doit monter un certaine dynamisme. On se doit de soigner notre image."

"C'est une révolution" reportage sur l'interdiction du jean bleu pour les pétanqeurs

Les championnats de l'Yonne, en individuel, se déroulent ce week-end à Auxerre - Radio France
Les championnats de l'Yonne, en individuel, se déroulent ce week-end à Auxerre © Radio France - Bruno Blanzat

"C'est une grosse révolution !" – Maryline, joueuse de pétanque depuis 43 ans

La grande majorité des joueurs de pétanque icaunais se présente désormais en survêtement. Où en jean d'une autre couleur que le bleu, comme Maryline, qui jette les boules depuis 43 ans et qui a enfilé un jean rose. Car cette jovienne ne peut se passer du côté pratique du jean. "On a beaucoup de poches dans les jeans. On peut tout mettre, le porte monnaie, le mètre. Avant, même pas 10 % des personnes ne  jouaient pas en jean. C'est une grosse révolution!"

Et si certains ont mis du temps à se faire à la mesure, et que sur "chaque concours, certains se font encore avoir" selon Jean-Pierre, licencié au club de Vaux, cette décision, acceptée ou non, digérée ou pas, est devenue une habitude chez les joueurs de pétanque de l'Yonne, comme l'arrêt de la cigarette, sur les terrains, il y a deux ans.