Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

PHOTOS - Découvrez le nouveau stade de Chambéry

jeudi 25 octobre 2018 à 17:06 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie

Voici à quoi ressemblera le nouveau stade de Chambéry attendu à l'automne 2020. L'enceinte de 5.000 places assises sera construite sur le site de l'actuel stade, totalement vétuste. Le conseil municipal de Chambéry doit officialiser le choix du cabinet d'architectes vendredi.

La tribune principale du futur stade, d'une capacité de 3218 places
La tribune principale du futur stade, d'une capacité de 3218 places - Patey Architectes

Vendredi soir, une étape importante sera franchie pour le futur stade de Chambéry. Le conseil municipal doit officiellement valider le projet retenu. Aucun suspens, c'est celui du cabinet d'architecte chambérien Patey qui va rafler la mise. 

L'enceinte pensée pour le SOC Rugby est attendue pour l'automne 2020, sur le site de l'actuel stade municipal totalement vétuste. 3.000 places assises dans un premier temps, 5.000 à terme, et surtout un vent de modernité vraiment bienvenu.

Une esplanade commune avec la future piscine 

C'est l'intégration du stade dans un ensemble qui a fait la différence parmi les quatre projets présentés à la ville. Le point fort, une esplanade commune avec la future piscine dont les travaux ont commencé juste à coté. 

L'entrée du stade, et l'esplanade commune avec la piscine - Aucun(e)
L'entrée du stade, et l'esplanade commune avec la piscine - Patey Architectes

L'ouverture sur cette esplanade se fera grâce à un grand escalier ouvert sous la tribune principale.

La perspective nord du nouveau stade  - Aucun(e)
La perspective nord du nouveau stade - Patey Architectes

Une tribune en option 

la tribune principale, beaucoup plus large que l'actuelle totalement vétuste, s'étirera sur toute la largeur du terrain, et portera la capacité assise de 1.200 à 3.200 places.

La tribune principale restera proche du terrain  - Aucun(e)
La tribune principale restera proche du terrain - Patey Architectes

En fonction de l'évolution sportive du SOC Rugby qui vise la ProD2, une option permettra la construction d'une seconde tribune en face pour une capacité totale de 5.000 places, toutes couvertes.

"Le projet répond à nos attentes". Yves Garçon, le président du SOC Rugby

Avec ses 10 loges et ses équipements sous la tribune (quatre vestiaires, boutique, salle de musculation, salle de réception), ce nouveau stade correspond aux critères du rugby professionnel, requis par la Ligue et la Fédération. 

Le SO Chambéry, qui cette année encore ne peut pas disputer l'accession faute d'enceinte adaptée, pourra donc légitimement viser la montée en ProD2 à l'issue de la saison 2019/2020. 

Les loges, au dessus de la tribune principale  - Aucun(e)
Les loges, au dessus de la tribune principale - Patey Architectes

"Le projet répond à nos attentes" confirme le président du club Yves Garçon, "il est pertinent car les spectateurs restent près de la pelouse. Tous les critères sont respectés. Après, on peut toujours s'interroger sur la capacité, mais pour nous dans l'état actuel des choses ce stade est parfait". 

ECOUTEZ le président du SO Chambéry Yves Garçon

Un parking sous la pelouse ?

Reste une question à trancher, celle du stationnement dans un secteur très proche du centre-ville. Selon le cabinet d'architecte, on s'oriente vers un parking souterrain sous la pelouse, "d'une capacité de 500 à 1.000 places". 

Le coût du projet est estimé à 13 millions d'euros, à charge essentiellement de la ville et de la Région.