Tous les sports

PHOTOS - Le Tour de France arrive en Dordogne... sous la pluie !

Par Nacime Rahoui, France Bleu Périgord vendredi 25 juillet 2014 à 13:44

Laurent Jalabert et Anthony Raimbault, de France Bleu Périgord
Laurent Jalabert et Anthony Raimbault, de France Bleu Périgord © Radio France

De la grêle attendue à Eymet, quelques petites coulées de boues à Monbazillac, beaucoup de pluie à Bergerac... pour leur entrée en Dordogne ce vendredi, les coureurs vont devoir être prudents. Pour les spécialistes du cyclisme comme Laurent Jalabert, Thierry Adam ou Ronan Pensec, ces conditions météorologiques vont influencer le déroulement de la fin de course.

► Notre dossier spécial "Tour de France 2014 en Dordogne"► Le Tour en Dordogne : émissions spéciale sur France Bleu Périgord

Sur le papier, cette 19e étape du Tour de France entre Maubourguet Pays du Val d'Adour (Hautes-Pyrénees) et Bergerac (208,5km) devait être une étape plutôt tranquille. Après deux étapes de haute montagne dans les Pyrénées, avec notamment l'ascension du col du Tourmalet, les coureurs du Tour retrouvent des routes beaucoup moins sinueuses. La seule montée du jour est un côte de 4e catégorie (la moins compliquée) placée à Monbazillac, à 13 kilomètres de la ligne d'arrivée. Oui mais voilà, c'était sans compter sur la pluie !

L'ancien champion français de cyclisme, désormais commentateur pour France Télévisions, Laurent Jalabert, s'est exprimé sur France Bleu Périgord : "Les coureurs retrouvent aujourd'hui un terrain plus facile. La montagne est derrière eux. Mais attention aux routes mouillées! ". On le sait, la pluie est l'ennemi du coureur cycliste, surtout les bandes blanches sur la route, très glissantes.

Laurent Jalabert en a également profité pour nous donner ses impressions sur le régional de l'étape, le périgourdin de la FDJ.fr Mickaël Delage : "C'est une des dernières chances pour lui de faire gagner son sprinteur Arnaud Démare. Mais est-ce qu'il aura les jambes... Hier, dans la montée vers Hautacam, je l'ai trouvé fatigué ".

Laurent Jalabert : "Attention aux routes mouillées"

Thierry Adam au micro France Bleu Périgord d'Antoine Balandra - Radio France
Thierry Adam au micro France Bleu Périgord d'Antoine Balandra © Radio France

Pour le compère de Laurent Jalabert à l'antenne, Thierry Adam, les fortes pluies sur la Dordogne vont forcément avoir une incidence sur le comportement des coureurs : "C'est toujours plus compliqué et tendu avec la pluie ". Et malheureusement, cette pluie ne vas pas contrarier que les coureurs. Thierry Adam nous confie qu'avec ce temps, pas sûr que les hélicoptères de France Télévisions puissent décoller. Ce qui serait vraiment dommage pour le picard : "Le Périgord, avec ses paysages, offre de très belles images aériennes. On espère que les téléspectateurs vont pouvoir en profiter ".

Thierry Adam : "Plus compliqué et tendu avec la pluie"

Côté sportif, cette étape de plat, l'avant-dernière du Tour 2014 avant l'arrivée sur les Champs-Elysées dimanche, est promise à un sprinteur. C'est l'avis de Ronan Pensec, ancien coureur professionnel : "Les échappées n'ont aucune chance. C'est l'avant-dernière chance pour les sprinteurs. Ils vont faire rouler leurs équipes. Cette étape est pour un sprinteur! ".

Ronan Pensec : "Une étape pour un sprinteur"

Les premiers coureurs sont attendus à Eymet, à 36 kilomètres de l'arrivée, après 16 heures. Le long du parcours, les supporters arrivent tout doucement. Pour les quelques courageux, le parapluie et l'imperméable font partie de l'équipement nécessaire. La Dordogne est placée en vigilance orange pour les orages jusque ce soir 22 heures.

PHOTOS - Une pluie battante en Dordogne avant l'arrivée du Tour