Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

PHOTOS - Le 83e Bol d'Or perturbé par la pluie sur le circuit Paul Ricard du Castellet

-
Par , France Bleu Provence

Le Bol d'Or se court ce week-end sur le circuit Paul Ricard du Castellet sur une piste détrempée. La pluie s'est invitée pour la 83e édition de cette mythique épreuve d'endurance compliquant les conditions de course. La course a même été interrompue ce samedi soir.

La pluie s'est invitée sur le circuit Paul Ricard du Castellet pour le 83ème Bol d'Or
La pluie s'est invitée sur le circuit Paul Ricard du Castellet pour le 83ème Bol d'Or © Radio France - Sophie Glotin

Le Castellet, France

Le circuit Paul-Ricard du Castellet (Var) accueille ce week-end le Bol d'Or, mythique course d'endurance de 24 heures. La pluie s'est invitée pour cette 83e édition compliquant le pilotage des 59 équipages engagés. Si le départ s'est déroulé sans problème sous de fines gouttes de pluie, les averses ont été plus intenses par la suite. Peu avant 18 heures, les organisateurs ont décidé d'interrompre la course jusqu'à au moins 21 heures pour raisons de sécurité. L

es motos sont donc toutes rentrées au parc et ont été bâchées. Elles repartiront dès que les conditions météo le permettront. La "safety car" avait, auparavant, fait son apparition à deux reprise suite à des chutes. La pluie devrait tomber toute la nuit sur Le Castellet, le Var est d'ailleurs placé en vigilance "jaune pluie-inondations" à partir de 19 heures. La météo devrait être plus clémente ce dimanche pour la fin de course. L'arrivée est prévue à 15h.

"J'espère que notre tente est bien étanche !"

Quant aux spectateurs (plus de 60.000 personnes), ils se protègent comme ils peuvent de la pluie : ponchos, casquettes, combinaisons de motard... certains ont même gardé leur casque de moto sur la tête ! La nuit s'annonce en tout cas humide sur les aires de camping où des milliers de passionnés ont planté leur tente : "Nous ne l'avons jamais testée sous la pluie ! J'espère que notre tente est bien étanche" plaisante, Muriel, mère de famille originaire de Fos-sur-Mer venue passée le week-end au Castellet avec sa famille et ses amis. Entre deux coups d’œil sur la course, le groupe se réchauffe autour de café chaud et de gâteaux sous un immense barnum.

Course interrompue et motos bâchées sur le circuit Paul-Ricard à cause des fortes pluies - Radio France
Course interrompue et motos bâchées sur le circuit Paul-Ricard à cause des fortes pluies © Radio France - Sophie Glotin
Ce groupe d'amis, venus de Chambéry, Dreux et Montélimar, a investi dans des ponchos pour se protéger de la pluie. - Radio France
Ce groupe d'amis, venus de Chambéry, Dreux et Montélimar, a investi dans des ponchos pour se protéger de la pluie. © Radio France - Sophie Glotin
La nuit s'annonce humide sur les aires de camping du circuit Paul Ricard - Radio France
La nuit s'annonce humide sur les aires de camping du circuit Paul Ricard © Radio France - Sophie Glotin
Alors que la course est interrompue, Muriel et sa famille tentent de se réchauffer sous leur barnum - Radio France
Alors que la course est interrompue, Muriel et sa famille tentent de se réchauffer sous leur barnum © Radio France - Sophie Glotin
Il faut penser à tout ! Le groupe électrogène qui alimente le "campement" de Muriel et sa famille est protégé par des parapluies.  - Radio France
Il faut penser à tout ! Le groupe électrogène qui alimente le "campement" de Muriel et sa famille est protégé par des parapluies. © Radio France - Sophie Glotin
Choix de la station

France Bleu