Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pierre Gasly : après l’embellie la confirmation dès ce week-end au Grand Prix de Russie ?

Une semaine après sa brillante course à Singapour, Pierre Gasly dispute ce week-end le Grand Prix de Russie de Formule 1. Avec un moral (re)gonflé à bloc, malgré une pénalité qui lui fera perdre cinq places sur la grille de départ.

Pierre Gasly revigoré après son très bon Grand Prix de Singapour
Pierre Gasly revigoré après son très bon Grand Prix de Singapour © Maxppp - Hoch ZWEI

Pierre Gasly a probablement disputé sa meilleure course de la saison 2019 dimanche dernier à Singapour. Classé 8e il a su manier les deux facettes du pilote moderne : économe avec ses pneus durant un premier relais marathon puis offensif à souhait pour profiter de gommes fraîches sur la fin du Grand Prix. Un regain de forme espéré avant cette course et surtout à confirmer dès ce week-end à Sotchi, dans un Grand Prix de Russie qui marque la première des trois étapes décisives pour espérer une place chez Red Bull en  2020.

Pierre Gasly auteur d'une course solide à Singapour, loin devant son coéquipier Kvyat
Pierre Gasly auteur d'une course solide à Singapour, loin devant son coéquipier Kvyat © Maxppp - Hoch ZWEI

Un sens de l’attaque retrouvé 

Dimanche dernier, dans l'unique Grand Prix nocturne de la saison, le Normand a su faire preuve du bon dosage d’agressivité pour doubler certains clients (Stroll, Magnussen) réputés très rugueux. « C’était une course difficile mais un excellent résultat » s’est félicité le Rouennais. Une satisfaction largement partagée son patron Franz Tost : « Pierre a fait une course fantastique, il avait tout sous contrôle et il a terminé la course à une fantastique huitième position, montrant l'une de ses meilleures performances dans une voiture Toro Rosso » estime le Team Principal de l’écurie junior de Red Bull. Un sacré changement de comportement ! C’est en grande partie cette faiblesse dans le trafic qui lui a coûté sa place de titulaire chez Red Bull. Autre paramètre important : Gasly a surclassé son coéquipier Daniil Kvyat, des qualifications jusqu’au drapeau à damiers. Le Normand en avait besoin pour s’affirmer au sein du team. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pénalités pour tous les moteurs Honda (dont Gasly)

Pour ce Grand Prix de Russie, Pierre Gasly subira une pénalité de cinq places sur la grille de départ. Il ne sera pas le seul : Honda a en effet décidé de changer les moteurs de tous ces clients (Red Bull - Toro Rosso) pour mieux préparer son Grand Prix national deux semaines plus tard à Suzuka. Mais ce contretemps est secondaire par rapport à l’aisance retrouvée du Rouennais.  « Je n’avais pas encore eu l’occasion de piloter comme je le voulais jusqu’ici » confiait-il au soir de Singapour. Manifestement il revit dans l’environnement Toro Rosso : « Je me sens mieux au volant, les sensations sont plus naturelles. J’ai l’impression qu’on franchit un nouveau pas chaque week-end avec les ingénieurs et toute l’équipe ». 

En Russie Gasly va disputer son quatrième Grand Prix cette saison avec Toro Rosso. Le tracé de Sotchi n’a pas de caractère défini avec deux premiers secteurs rapides et un dernier tronçon plus technique. Ce dernier passage réclame beaucoup d’appuis aérodynamiques ce qui devrait convenir à la STR14 du Normand. Ce vendredi il a d'ailleurs réalisé un très intéressant sixième chrono lors de la deuxième séances d'essais libres

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ultimatum Mexico pour (re)conquérir Red Bull

Quand Red Bull a sèchement rejeté Gasly, son avenir paraissait compromis au sein de la redoutable galaxie autrichienne. Depuis le russe Kvyat (n’) a été (que) confirmé chez Toro Rosso en 2020, ce qui l'écarte des prétendants à un volant Red Bull. Et ce jeudi, Helmut Marko, le très influant conseiller spécial de Red Bull, a fixé un calendrier pour l’attribution du deuxième volant dans l'écurie majeure l’an prochain : la décision sera prise après le Grand Prix du Mexique le 27 octobre. Et le choix se fera entre Gasly et Alex Albon, celui qui a suivi la courbe ascendante dans la filière du Taureau Rouge. Ce qui signifie que le Normand n’a plus que trois courses pour retourner la situation en sa faveur. D’où la nécessité à confirmer dès ce week-end au bord de la mer noire son éclaircie aperçue dimanche dernier à Singapour. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess