Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Pierre Gasly 6e des qualifications du Grand Prix d'Espagne de Formule 1

Séance de qualification sans soucis et dans le tempo pour Pierre Gasly ce samedi au Grand Prix d'Espagne de Formule 1. Le Normand termine sixième, encore distancé par son coéquipier mais très proche d'une Ferrari. Et devant les pilotes qui n'appartiennent pas au trio Mercedes-Ferrari-Red Bull.

Pierre Gasly ce week-end au Grand Prix d'Espagne
Pierre Gasly ce week-end au Grand Prix d'Espagne © Maxppp - Hoch ZWEI

Normandie, France

Pierre Gasly s'élancera de la troisième ligne, ce dimanche au départ du Grand Prix d'Espagne de Formule 1. Une performance logique au regard des capacités de sa Red Bull. Il n'a pas réussit à s'approcher de son coéquipier Max Verstappen mais pour la première fois de la saison il se classe dans le sillage d'une Ferrari (à un dixième de seconde de Charles Leclerc). Résultat encourageant sachant que la prochaine étape de son intégration passe par des résultats plus proches des pilotes des tops-teams.

Le Normand a d’abord franchi la Q1 sans difficulté avec un seul passage en piste, suffisant pour signer un dixième chrono à 6/10e de son coéquipier Verstappen et avec le même écart d’avance sur le premier éliminé (Hulkenberg). En Q2 Gasly a haussé le rythme avec le sixième temps mais cette fois à 2/10e de l’autre Red Bull, qui s’est toutefois contentée d’une seule tentative en piste.

Pour la deuxième fois de la saison Gasly participe donc à la Q3, réservée aux dix meilleurs pilotes des qualifications. Et comme en Chine, il intercale sa Red Bull entre les pilotes des tops-teams et le reste du peloton. Sixième chrono, deux places (et 4/10e) derrière Max Verstappen, sachant que le Néerlandais s’est glissé entre les deux Ferrari (Vettel 3e et Leclerc 5e). “C’est bien” a estimé le Rouennais au micro de Canal +. “On ne s’attendait pas à être aussi proche des Ferrari. On verra en course si on peut aller les chercher”.

Duel franco-français au départ

Gasly se classe devant Romain Grosjean, l’autre Français du plateau. Ils partiront donc bord à bord un an après leur accrochage dans le premier tour du Grand Prix d’Espagne 2018. En course le Normand devra d’ailleurs surveiller le pilote Haas, très rapide sur ce circuit espagnol bien adapté au châssis américain par rapport aux quatre autres circuits visités dans cette saison 2019. Barcelone propose des enchaînements de courbes rapides qui permettent de bien maintenir les pneus en températures, ce qui devraient remettre les Haas dans le coup. 

Sans surprise les Mercedes ont encore survolé les qualifications en s’offrant un nouveau doublé (Bottas devant Hamilton).