Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cruel scénario pour les Normands Pierre Ragues et Nicolas Jamin à Spa-Francorchamps

L’écurie Duqueine Engineering doit se contenter de la cinquième place aux 4 Heures de Spa-Francorchamps. Résultat très frustrant au regard de la solide prestation du trio de pilotes Pierre Ragues - Richard Bradley - Nicolas Jamin. Mais leurs efforts ont été ruinés par une neutralisation de course.

Course sans faute... mais les pilotes normands Ragues et Jamin malchanceux aux 4 Heures de Spa-Francorchamps
Course sans faute... mais les pilotes normands Ragues et Jamin malchanceux aux 4 Heures de Spa-Francorchamps - Autowebbb@Eric Fabre

En sport automobile les neutralisations de course sont toujours redoutées par les leaders. Parce qu’elles ruinent l’avance construite à coup de dixièmes de secondes à chaque tour. Dans le pire des cas, elles permettent à des mal-classés de passer devant. C’est exactement ce qui s’est produit pour l’écurie Duqueine Engineering ce dimanche aux 4 Heures de Spa-Francorchamps. Le Caennais Pierre Ragues et son coéquipier Richard Bradley faisaient la course en tête. Mais le malheureux Nicolas Jamin s'est vu barrer le chemin vers le podium après une neutralisation au pire moment ! 

Le film de la course

Enfin bien placé en deuxième ligne sur la grille de départ, Pierre Ragues réussit un bel envol en se faufilant à la corde au virage de la Source. Le Caennais gagne donc une place dès les premiers hectomètres de la course. Puis il va maintenir cette position pendant l’ensemble du premier relais. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une neutralisation de course suite à la sortie de piste de Senna va modifier la hiérarchie en raison des choix stratégiques des deux écuries leaders. United Autosports décide de changer les pneus quand Duqueine Engineering se contente de faire le plein de carburant. Pierre Ragues passe donc en tête et va parvenir à conserver le leadership en se faufilant dans le trafic lors des dépassements des retardataires. Après 1h20 le Normand cède le volant à son coéquipier Richard Bradley, mais le Britannique sort des stands en deuxième position après l’indispensable changement de pneus. Avec le leader en ligne de mire.

Le team Duqueine Engineering va rester dans le match pour le podium avec Bradley incisif, dans cette nouvelle position de relayeur intermédiaire, lui qui était plutôt préposé aux fins de course depuis le début de la saison. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le team Duqueine Engineering voit ses efforts anéantis lorsque Nicolas Jamin prend le volant. La course est neutralisée quelques instants plus tard et tous les adversaires en profitent pour passer aux stands. Logique tant un arrêt sous régime de drapeaux jaunes, avec vitesse limitée en piste, offre un énorme gain de temps. Le team Duqueine vient d'être piégé par ce mauvais timing et la voiture se retrouve sixième à près d’une minute du leader ! 

Le pilote rouennais parviendra certes à gagner une position mais cette cinquième place est évidemment très frustrante pour Pierre Ragues. “Les trois écuries sur le podiums ont eu des problèmes, soit techniques soit des erreurs de pilotages. Donc elles ont pris des risques dans leurs stratégies d’arrêts et elles nous sont passées devant. C’est le sport automobile… mais c’est rageant” explique, amer, le pilote caennais. “Quand on s’est battu, qu’on n’a pas fait d’erreur, on se dit m….. ! On était bien lancé pour une victoire ou au moins un podium. Et on termine avec quarante secondes de retard”.

Pierre Ragues forcément déçu par le mauvais scénario réservé au team Duqueine Engineering
Pierre Ragues forcément déçu par le mauvais scénario réservé au team Duqueine Engineering © Radio France - Didier Charpin

C’est donc en ruminant que les Normands Pierre Ragues et Nicolas Jamin ont quitté le circuit des Ardennes belges. Prochain rendez-vous le 27 octobre pour la finale du championnat à Portimao. Un circuit qui leur avait réservé un autre coup de Trafalgar la saison dernière avec une casse mécanique alors qu’ils survolaient la course ! Le chat noir daignera-t-il choisir un autre stand ? 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess