Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Prix espoir des Talents des Sports de la Somme : à la rencontre du nageur Amiénois Mewen Tomac

-
Par , France Bleu Picardie

Mewen Tomac, dix-sept ans, est l'une des têtes d'affiche du club de Natation de la Métropole d'Amiens. Il fait partie des cinq nominés sélectionnés par France Bleu Picardie pour le prix espoir des Talents des Sports qui sera remis le 28 novembre par le Conseil Départemental de la Somme.

Mewen Tomac est vice champion d'Europe junior du 200 mètres dos
Mewen Tomac est vice champion d'Europe junior du 200 mètres dos - Amiens Métropole Natation

Amiens, France

Après deux prestigieux podiums aux championnats d'Europe et du monde juniors où il a décroché l'argent et le bronze sur le 200 mètres dos, Mewen Tomac va plonger dans le bassin des grands début décembre.

  • Pour voter pour Mewen cliquez ici

Terminée la catégorie junior

Le nageur Amiénois de dix-sept ans va participer aux championnats d'Europe toutes catégories en petit bassin de Glasgow du 4 au 8 décembre. Il vise aussi une qualification aux championnats d'Europe en grands bassins l'an prochain et de bonnes performances aux prochains championnats de France. 

A la rencontre du nageur Amiénois Mewen Tomac

Toutes ces compétitions pourraient l'amener à améliorer ses chronos. Lui qui nage le 200 mètres dos en une 1'58"31 et le 100 mètres dos en 54'01 vise à "aller toujours plus vite" pour, peut-être décrocher une qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo l'été prochain. "C'est jouable, j'ai gagné deux secondes par rapport à mon temps l'année dernière et là je ne suis plus qu'à huit dixièmes. Après en natation c'est énorme donc il faut travailler c'est tout". 

Jusqu'à quatorze kilomètres de nage par jour

Pas de quoi lui faire peur maintenant qu'il a son baccalauréat en poche, Mewen Tomac étudie la gestion économique et administrative à l'IUT d'Amiens et peut mieux aménager son emploi du temps. "A 6 heures 30 tu dois être à la piscine pour une rentrée dans l'eau à 7 heures et après tu vas en cours de 9 heures à 15 heures avant de revenir à l'entraînement de 16 à 18 heures", décrit-il. 

Sur les traces de Jérémy Stravius ?

Un quotidien chargé qui semble glisser sur un Mewen Tomac qui encaisse la pression même s'il est devenu l'une des principales têtes d'affiches du club Amiénois. Surtout après le départ de Jérémy Stravius à Nice. "Les jeunes prennent un peu la relève à Amiens. Je sais que je suis un que l'on regarde beaucoup à Amiens mais il n'y a pas que moi et il n'y a pas particulièrement de pression". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu