Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Record d'inscriptions pour la Féminine de Pau !

dimanche 8 novembre 2015 à 16:20 Par Martin Cotta, France Bleu Béarn

Plus de 3.000 participantes ont couru la Féminine de Pau ce dimanche. Au départ il y avait 3.500 inscriptions, soit un record. Et pour la cinquième fois dans son histoire, Jocelyne Pauly, professeur de sport, a remporté cette course de six kilomètres en 21 minutes et 57 secondes.

3.500 inscriptions à la Féminine de Pau c'est un record !
3.500 inscriptions à la Féminine de Pau c'est un record ! © Radio France - Martin Cotta

Pau, France

C'était un temps idéal pour sortir sa tenue de footing. Avec 24 degrés lors de la Féminine de Pau, plus de 3.000 femmes ont transpiré intensément en participant à cette course de six kilomètres à travers la ville. Le record du nombre d'inscriptions est également battu cette année avec 3.500 inscrites avant la course. Ce dimanche, Jocelyne Pauly a brillé sur l'épreuve en la remportant pour la cinquième fois de son histoire. Six kilomètres en 21 minutes et 57 secondes (soit vingt secondes de plus que son record du mois d'avril).

Cette professeur de sport a l'habitude désormais de franchir la ligne d'arrivée la première, devant le palais Beaumont, avec toujours la même hargne et le même plaisir : "Je ne me lasse pas de la Féminine. Il y a d'autre courses que j'ai du mal à refaire mais pas celle-ci. J'y amène mon fils qui court avant, j'adore cette ambiance dans les rues de Pau et puis toutes ces femmes qui viennent courir font plaisir à voir. Dans le monde de la course à pied il y a finalement peu de femmes" termine-t-elle.

Jocelyne Pauly : "J'adore cette ambiance dans les rues de Pau"

La chaleur dès le départ à 11 heures a été un facteur déterminant sur une course finalement très courte. "Je pense que nous avons été beaucoup à souffrir" estime la gagnante. "On sent qu'au fur et à mesure de la course notre vitesse diminue. Et pas seulement par la fatigue mais bien à cause de cette chaleur" explique Jocelyne. Cette dernière est allée boire une bière avec une amie dès la fin de la course. Une récompense bien méritée.

Jocelyne Pauly (avec son fils) remporte la Féminine pour la 5ème fois - Radio France
Jocelyne Pauly (avec son fils) remporte la Féminine pour la 5ème fois © Radio France - Martin Cotta

Les machos sont de la partie !

Au bord de la route, nombreux sont les époux, les compagnons, les amis qui soutiennent ces femmes pendant l'épreuve. Pour certains c'est l'occasion de sortir la poussette, de jouer avec les enfants. D'autres s'adonnent à une discipline différente : la moquerie. Et souvent les machos sont de la partie. Les demoiselles viennent à peine de démarrer que Charlie pensent déjà à autre chose : "Chanter me rend la gorge sèche donc une petite bière ne me fera pas de mal" s'exclame-t-il. Appareil photo dans les mains, Romain a du mal à voir sa femme parmi les coureuses et préfère s'en moquer gentiment : "Elle doit être dans les dernières mais on n’est pas pressé" sourit l'homme. Moqueur également, Victor dont la copine n'est pas très sportive apparemment : "Occasionnelle et irrégulière" juge-t-il en rigolant.

Et comme il est toujours plus facile de critiquer, Sébastien a carrément chambrer sa femme avant le départ : "Je lui ai dit qu'elle arriverait dernière". Yves de son côté n'a pas pris le risque de taquiner : "Faut pas ! Je veux manger à midi moi !" Posé sur une chaise à l'ombre d'un arbre au bord du parcours, Steve et Bruce ont donné un objectif très claire à leur amie : "Finir dans les cinquante premières pour aller au restaurant, sinon c'est pique-nique" se marrent-ils.

"Je lui ai dit qu'elle arriverait dernière"

 Des plaisanteries bien masculines qui ne font pas rigoler lorsque l'on court en plein soleil d'après Lise : "Il y un homme qui a demandé si la cuisine était prête. Je n'ai pas trop apprécié, j'ai voulu faire demi-tour pour lui en coller une mais je n'avais pas le temps". Une seule femme n'a certainement pas eu le temps d'entendre ce florilège de blagues machos pendant les six kilomètres : Jocelyne Pauly, la gagnante en 21 minutes 57.

Le reportage France Bleu Béarn de Martin Cotta