Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Renaud Lavillenie déchu, le record du monde de saut à la perche battu

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

En meeting à Rouen ce samedi 8 février, Renaud Lavillenie a appris la perte de son record du monde, qu'il cède bien malgré lui à Armand Duplantis, un jeune suédois de 20 ans qui sautait dans le même temps en Pologne.

Renaud Lavillenie déchu de son titre
Renaud Lavillenie déchu de son titre © Maxppp - Tom Weller

Rouen, France

La soirée aura été courte pour Renaud Lavillenie. La star française de saut à la perche, jusqu'à ce samedi soir détenteur du record du monde de la discipline (6m16), a cédé son titre. Il l'avait empoché en 2014, en Ukraine. Cela n'aura tenu que six ans. Et c'est un très jeune suédois de 20 ans, Armand Duplantis, qui chipe le trône, pour un petit centimètre. 

Les deux concours, à Rouen et en Pologne se déroulaient en même temps : "Je savais qu'il avait un peu d'avance sur moi, admet le roi déchu. Je me doutais qu'il pouvait me battre ce soir."

Joie et crispation

Renaud Lavillenie l'apprend en prenant son téléphone, casque sur les oreilles. Tout de suite, une moue, entre la joie de voir un record tomber et la crispation de ne plus être sur le trône : "_J'ai une conversation avec des potes, et ils me l'ont dit là. Je n'arrivais pas à avoir de réseau, j'ai demandé à mon coach. Il m'a dit '_on ne voulait pas te le dire..." 

La nouvelle a peut-être fait tergiverser Renaud Lavillenie. En tout cas, derrière, il n'a passé aucune barre lors de sa soirée rouennaise, restant bloqué à 5,64m. Lui le réfute : "Ce n'est pas la seule raison, je n'étais pas bien, j'ai voulu tenter de changer mes foulées, cela ne m'a pas réussi." Le reste du concours, il le passera la tête dans la serviette, à se faire consoler, ou à féliciter chaque barre passée par des Français. 

Renaud Lavillenie a laissé un champion du monde, l'Américain Sam Kendricks, remporter le concours rouennais, qui a passé la barre des 6m01 à son troisième essai. 

Ecoutez la réaction de Renaud Lavillenie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu