Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Rennes Volley sanctionné de trois points de pénalité

-
Par , France Bleu Armorique

La Ligue nationale de volley-ball a officialisé, ce mardi, la sanction qui frappe le Rennes Volley. Le club breton écope d'un retrait de trois points ferme, plus deux avec sursis. La Ligue lui reproche un dépassement de la masse salariale autorisée.

Si sportivement, tout va bien pour les Rennais de Rafael Araujo, la Ligue les a sanctionné pour dépassement de la masse salariale.
Si sportivement, tout va bien pour les Rennais de Rafael Araujo, la Ligue les a sanctionné pour dépassement de la masse salariale. © Maxppp - Julien Pruvost

Rennes, France

Rennes Volley n'est plus leader de la Ligue A. Au nouveau classement publié ce mardi par la Ligue, les hommes de Nikola Matijasevic ont 44 points, et ont été dépassés par Tours. Les Rennais en avaient pourtant 47 après leur victoire à Paris (0-3) samedi. Mais la Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion (DNACG) est passée par là. La sanction, déjà révélée dans la presse depuis samedi, est désormais officielle. 

Les avantages en nature pas inclus dans la masse salariale

Dans le détail, les Rennais ont été sanctionnés d'un retrait de de trois points ferme. Deux par révocation d'un sursis qui courrait depuis la saison dernière, pour "communication d'informations inexactes". Et un (plus deux avec sursis), pour "rupture d'équité sportive". Les reproches de la commission portent sur un dépassement de la masse salariale autorisée. Selon le président Brice Chambourg, contacté par France Bleu, l'ancienne direction du club, menée par le président Jean-Yves Le Roux, aurait omis d'inclure les avatages en nature accordés à certains joueurs dans le décompte de la masse salariale, ce qui est pourtant obligatoire. 

Selon Brice Chambourg, cette sanction a été réduite en appel, les Noir et Or ayant été sanctionnés de cinq points ferme en première instance. Sur le plan sportif, à six matchs de la fin de la saison régulière, la sanction ne change pas grand chose, les Rennais étant toujours en excellente position pour se qualifier en play-offs. Les Rennais reçoivent samedi Nantes-Rezé, quatrième, pour un derby à la salle Colette-Besson. Entre temps, ils tenteront de valider, mardi, toujours à domicile, leur qualification pour les quarts de finale de la Challenge Cup, après leur victoire au match aller (1-3) chez les Slovaques de Nitra. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu