Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Report des JO : "Il était nécessaire de prendre une décision" pour le comité olympique des Hauts-de-France

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu Nord

A cause de la crise sanitaire mondiale du coronavirus, le Comité International Olympique vient de décider de reporter en 2021 les Jeux Olympiques prévus cet été à Tokyo. Pour le président régional du comité dans les Hauts-de-France, Claude Fauquet, c'est la bonne décision.

Claude Fauquet, président du Comité Régional Olympique et Sportif dans les Hauts-de-France
Claude Fauquet, président du Comité Régional Olympique et Sportif dans les Hauts-de-France © Maxppp - Mathieu Lerch

Confrontés à la pandémie de coronavirus, les Jeux Olympiques de Tokyo n'ont pas pesé lourd. Initialement programmés en juin-juillet 2020, ils ont été officiellement reportés à 2021, "au plus tard à l'été", une première en temps de paix pour les Jeux de l'ère moderne.

Une décision attendue par le monde sportif, plongé dans les incertitudes. Pour Claude Fauquet, le président du Comité Régional Olympique et Sportifs des Hauts-de-France, il était "nécessaire de prendre une décision". "Elle paraissait inéluctable, estime-t-il. Il ne fallait pas laisser les athlètes sans décision, sans savoir ce qu'ils pourraient faire ou ne pas faire".

La santé avant tout

L'Abbevillois Claude Fauquet, également ancien Directeur Technique National de la natation salue donc ce report même s'il y a "de la tristesse". Mais pour lui, "l'exigence de santé doit prévaloir sur tout."

"Je crois que dans leur grande majorité, les athlètes comprennent cet enjeux de la santé. Et puis finalement les jeux ne sont pas supprimés, ils sont reportés d'un an", tempère Claude Fauquet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu