Tous les sports DOSSIER : Jeux Olympiques de Rio 2016

JO 2016 : cinq sports, quatre épreuves... la pentathlète stéphanoise Elodie Clouvel entre en lice jeudi à 15 heures

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 17 août 2016 à 19:00

Au programme : qualifications en escrime jeudi, puis natation, suite de l'escrime, équitation et un combiné tir/course vendredi
Au programme : qualifications en escrime jeudi, puis natation, suite de l'escrime, équitation et un combiné tir/course vendredi © Maxppp -

C'est l'une des dernières athlètes de la région à pouvoir décrocher une médaille aux Jeux Olympiques de Rio : Elodie Clouvel commence ce jeudi sa série de quatre épreuves par les qualifications de l'escrime à 15 heures. Jean-Maxence Berrou, son entraîneur, y croit mais ne veut pas trop s'avancer.

"Tous les indicateurs sont au vert", selon Jean-Maxence Berrou, l'entraîneur d’Élodie Clouvel. Après avoir passé plusieurs jours à Curitiba pour se faire au climat brésilien, la vice-championne du monde et son staff sont arrivés au village olympique. Pour la Stéphanoise, les Jeux Olympiques commencent jeudi. Début des quatre épreuves avec les qualifications de l'escrime à 15 heures. Vendredi il y aura la natation, la suite de l'escrime, l'équitation et le combiné tir au pistolet / course.

Jean-Maxence Berrou trouve que sa championne est en forme, une forme olympique après quatre ans de préparation. Mais la glorieuse incertitude du sport l'empêche encore de se mouiller :

En étant vice-championne d'Europe et du monde, elle a des chances de médailles, mais lors des Jeux, les compteurs sont remis à zéro dès le matin. C'est sur ces deux jours qu'il va falloir performer. Il y a tellement d'incertitude dans notre sport... En tout cas la forme est là."

On y croit tous, on est tous derrière elle et on va faire en sorte qu'elle puisse toucher le graal. (Jean-Maxence Berrou)

Commencer par l'escrime est plutôt une bonne nouvelle pour la Stéphanoise. Il s'agit de "l'une de ses épreuves fortes", selon son entraîneur. Pour autant, il rappelle qu'il ne faut pas "segmenter les épreuves" car le but est bien d'être régulier tout au long de la compétition :

Le pentathlon, ce sont quatre épreuves et cinq sports donc peu importe le résultat de la première, il faut continuer à tout donner, sans faire de scénario. Il faut écrire l'histoire step by step et on verra ce que ça donnera."

"Il va falloir tout donner au fur et à mesure" (Jean-Maxence Berrou)