Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports DOSSIER : Jeux Olympiques de Rio 2016

JO de Rio 2016 : entre compétition et baccalauréat, l'été chargé de Louise Vanhille

dimanche 31 juillet 2016 à 18:56 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Louise Vanhille, originaire de Dunkerque, s'entraîne depuis cinq ans au Pôle France de gymnastique de Saint-Étienne, à l'Étivallière. Elle s'est envolée le 27 juillet pour le Brésil.

La médaille n'est pas l'objectif de Louise Vanhille mais "si elle est là, (elle) la prendra"
La médaille n'est pas l'objectif de Louise Vanhille mais "si elle est là, (elle) la prendra" © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

Louise Vanhille a découvert la gym à 7 ans dans son premier club, le Dunkerque gymnastique. "Pour moi cela a été tout de suite des sensations", raconte la jeune gymnaste de 17 ans : "l'impression de voler". Au départ, la compétition n'était pas un objectif, mais la jeune fille s'est prise au jeu. Louise Vanhille devient championne de France espoir en 2010, championne de France junior en 2013, et lors des championnats de France l'an dernier elle termine première en barre, deuxième au concours général et troisième au sol. En juin 2016, elle rafle encore deux médailles à Mulhouse : troisième aux barres et deuxième au sol.

La principale qualité de Louise c'est sa coordination. Mais elle ajoute : "le mental joue beaucoup aussi. Toujours vouloir donner plus, ne jamais lâcher. C'est une grande qualité aussi". La spécialité de Louise ce sont les barres (qualifications samedi 6 août à Rio). Elle se souvient de la médaille d'or d'Émilie Le Pennec au JO de 2004 sur cet agrès. "Qui sait, il y aura peut-être une médaille. Ce n'est pas mon objectif, mais si elle est là, je la prends".

L.Vanhille : "Faire les jeux olympiques c'est le graal de tout sportif".

Participer au JO c'est bien sûr de la fierté. C'est un rêve de petite fille. "Participer aux JO c'est le graal de tout sportif" dit-elle. Au début je n'y pensais pas vraiment. Mais comme tout sportif ça traîne toujours dans un coin de la tête et là ça y est."

Louise s’entraîne cinq à six heures par jour. Mais après les JO, les vacances ne sont pas au programme : la lycéenne de Tézenas-du-Montcel à Saint-Étienne passe le baccalauréat en septembre : "On aura le bachotage du 22 août au 4 septembre. Ça va s'enchaîner. Mais il faut savoir ce que l'on veut. On ne vit pas toujours des années comme ça".

Reportage de Mathilde Montagnon

Radio France - Virginie Salanson - Radio France
Radio France - Virginie Salanson © Radio France