Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Roland-Garros : Hugo Gaston, sensation du tournoi parisien, fait la fierté du CREPS de Poitiers

-
Par , France Bleu Poitou

Tombeur d'un ancien vainqueur de Roland-Garros, passé à deux doigts d'éliminer le numéro trois mondial Dominic Thiem, Hugo Gaston est la sensation française de la quinzaine parisienne. Passé de 13 à 16 ans par le pôle France du CREPS de Poitiers, il a marqué son ancien entraîneur.

C'est le plus petit sur la photo : le jeune Hugo Gaston (deuxième en partant de la droite) quand il évoluait au CREPS de Poitiers.
C'est le plus petit sur la photo : le jeune Hugo Gaston (deuxième en partant de la droite) quand il évoluait au CREPS de Poitiers. - DR

Il a été la révélation française de Roland-Garros cette année. Seul joueur tricolore à avoir atteint les huitièmes de finale, tombeur de l'un des anciens vainqueurs de l'épreuve, passé à deux doigts de sortir le numéro trois mondial...

Hugo Gaston, 20 ans, 223ème joueur mondial, inconnu du grand public avant la quinzaine parisienne (il a bénéficié d'une invitation pour pouvoir participer au tournoi), est un jeune talent que l'on connaît pourtant bien dans la Vienne. Le jeune homme a été formé en partie au CREPS de Poitiers. Ses années d'ado, de 13 à 16 ans, il les a passées au pôle France de Vouneuil-sous-Biard.

"Je me rappelle déjà à l'époque d'un joueur atypique, qui aime changer de rythme, jouer avec ses adversaires" se souvient son entraîneur de l'époque, Jean-Baptiste Dupuy, technicien national au pôle France du CREPS.

"C'est un des rares joueurs que l'on a eu dans ce profil-là. Il jouait déjà comme ça quand il était à Poitiers. Très poli, très bien éduqué, il est issu d'un environnement familial très stable. Que des éléments propices à réussir en compétition. Il aimait les matches et la confrontation, ce qui est une qualité énorme pour le très haut niveau".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess