Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Roland-Garros sous la menace du Qatar ?

mardi 1 octobre 2013 à 12:30 Par Pierrick de Morel, France Bleu

Jean Gachassin, le président de la Fédération Française de Tennis (FFT), a accusé lundi le petit Etat du Moyen-Orient d'employer ses moyens financiers illimités pour organiser une compétition en même temps que le tournoi de la porte d'Auteuil. Avant de revenir sur ses propos mardi et de s'excuser.

Roland-Garros sous la menace de la puissance financière du Qatar ?
Roland-Garros sous la menace de la puissance financière du Qatar ? © Flickr/CC - y.caradec

Jean Gachassin n’est pas content, et il l’a fait savoir. Lundi, alors qu’il se trouvait à Saint-Malo pour assister à un tournoi, le président de la FFT a violemment critiqué le Qatar, qui envisagerait selon lui de lancer son propre tournoi en même temps que Roland Garros. 

"Nous sommes attaqués par le Qatar , a-t-il assuré. Des avocats et des hommes d’affaires sont allés voir personnellement les cent premiers joueurs mondiaux en leur disant : Nous sommes le Qatar, donc nous n’avons pas de problème avec le prize money. Combien vous avez à Roland-Garros ? Vous aurez 32 M€ en 2015 ? Ecoutez, nous, on vous en donne 50. Le Qatar donne 50 millions pour qu’il y ait un tournoi en même temps que Roland-Garros ! "

D'après ces informations rapportées par Le Parisien , Jean Gachassin semblait cependant plus énervé qu’inquiet, misant sur le symbole que représente son tournoi pour les stars du tennis mondial : "Heureusement que Roland-Garros représente quelque chose pour tous ces joueurs, mais il faut être vigilant… ", a-t-il conclu.

L'épineuse question des droits télévisés

Ces tensions tombent très mal, puisque la FFT est actuellement en pleine négociation des droits de retransmission télévisée du tournoi de la porte d’Auteuil.

Pour l'exercice 2014-2018, la fédération a découpé les droits en deux lots : le premier, réservé aux chaînes gratuites et en clair, proposera les simples messieurs et dames sur les trois courts principaux à partir de 15 heures et devrait revenir à France Télévisions.

Le second, théoriquement accessible à tous mais qui devrait intéresser les seuls diffuseurs payants, offre l'ensemble du tournoi, y compris les compétitions de double, les juniors ou le tennis fauteuil. Une offre qui pourrait plaire à BeInsport, la chaîne détenue par… le Qatar.

Conscient que ces propos de la veille risquent refroidir l'intérêt de ces investisseurs, Jean Gachassin a quelque peu modéré ses accusations en publiant mardi un communiqué : "On sait en effet que nombreux sont aujourd’hui les pays désireux d’accueillir de grands tournois, susceptibles, un jour, de prétendre rivaliser avec les tournois du Grand Chelem , écrit le patron du tennis français. C’est maladroitement que j’ai cité, parmi ces nouveaux acteurs du sport mondial, le Qatar. Mes propos ont pu laisser penser que nous voyons le Qatar comme un danger potentiel pour Roland-Garros, alors même que nos deux fédérations sont proches, et collaborent depuis plusieurs années déjà. Je tiens donc à présenter mes excuses à nos amis qataris, dont le rôle dans le sport français mérite le plus grand respect ".