Tous les sports

Sébastien Loeb et des bolides prestigieux pour le Vosges Rallye Festival

Par Cédric Lieto, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu Sud Lorraine jeudi 25 août 2016 à 23:00

Sébastien Loeb participe au Vosges Rallye Festival jusqu'au samedi 27 août
Sébastien Loeb participe au Vosges Rallye Festival jusqu'au samedi 27 août © Radio France - Cédric Lieto

Rassembler des voitures de rallye mythiques et des passionnés sur des routes de montagne, voilà ce que propose les Vosges Rallye Festival jusqu'au samedi 27 août sur les routes des Vosges. Une manifestation avec comme parrain, le pilote Sébastien Loeb.

Vous risquez de croiser des voitures prestigieuses et des pilotes de renom si vous circulez ces vendredi et samedi autour de La Bresse et du Thillot dans les Vosges. C'est la première édition du Vosges Rallye Festival, un rallye historique avec des véhicules de course des années 70 et 80, d'origine ou des copies. A l'affiche également, des pilotes prestigieux comme Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde des rallyes.

Rendez-vous de passionnés

Une première soirée avait lieu ce jeudi sur le Champ de Mars à Epinal devant plusieurs milliers de personnes. Des spectateurs, des passionnés qui pouvaient observer les véhicules en exposition, avec peintures et sponsors d'époque. Une cure de jouvence pour Romain :

Quand j'avais 15, 16 ans, avec la 205, la R5, les Alpines qui m'ont fait rêver. Quand on voit ce genre de voitures alignées, c'est d'enfer."

La Peugeot 205 T16, championne du monde dans les années 80 - Radio France
La Peugeot 205 T16, championne du monde dans les années 80 © Radio France - Cédric Lieto

Sébastien Loeb en mode découverte

Pas de chrono ici, l'idée est de faire le spectacle. Sébastien Loeb a accepté de participer à l'événement. Un pilote neuf fois champion du monde curieux de piloter une voiture inconnue : la 205 T16 championne du monde dans les années 80. Un véhicule très différent de ceux qu'il a eu entre les mains en rallye :

On va dire que ça, c'est à peu près inconduisible. C'est pas travaillé en suspension, en comportement. On n'arrive même pas à la faire glisser. Ca n'a rien à voir avec les vitesses des WRC actuelles. On s'est habitués à avoir des voitures qui vont beaucoup plus vite. C'est sympa à voir rouler."

Un peu en retrait, Jacky Jung observe les bolides déraper sur l'asphalte. L'organisateur du rallye, plutôt nostalgique :

Aujourd'hui, les voitures sont gérées électroniquement, il y a 15 ingénieurs pour faire avancer une voiture. A l'époque, c'était le pilote avec ses bras, ses biceps qui tournait le volant et ce n'était pas un ordinateur qui calculait quand il fallait passer les vitesses."

Jacky Jung espère pérenniser l'événement. En attendant, vous pouvez assister aux spéciales jusqu'au samedi 27 août autour de la Bresse.

Partager sur :