Tous les sports

SKI | Alexis Pinturault chercheur de globe

Par Richard Vivion, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie samedi 24 octobre 2015 à 19:36

Alexis Pinturault regarde dans la direction du gros globe de cristal.
Alexis Pinturault regarde dans la direction du gros globe de cristal. © Maxppp

Troisième du classement général de la coupe du monde ces deux dernières saisons, cet hiver Alexis Pinturault espère viser plus haut. Avec le premier géant de l’hiver ce dimanche à Sölden, il entame sa quête du gros globe de cristal.

_" Pour le moment je le vouvoie et il va falloir le tutoyer !" _lâche dans un sourire le skieur de Courchevel. Taquin mais aussi lucide car par le passé il a été à la fois si proche et pourtant si loin. A la fin de l’hiver 2014, Alexis Pinturault termine à la 3ème place du général avec 194 points de retard sur l’autrichien Marcel Hirscher. Alors on se dit c’est pour la saison prochaine. Mais bis repetita ! Encore la troisième marche du podium (Hirscher encore sacré) et là l’écart est plus grand, 442 points dans la musette la faute notamment à son slalom défaillant.

PORTRAIT | Alexis Pinturault, un ambitieux avec "un petit côté bourrique".

Reportage de Richard Vivion

 

Alors pour battre Hirscher (qui en est déjà à 4 gros globes à seulement 26 ans) et suucéder à un certain Luc Alphand, dernier français à avoir remporté le général c'était en 1997, Alexis Pinturault a soigné son physique. Cet été il a poussé de la fonte et pris trois kilos. "Pas de la graisse, des bons muscles" précise-t-il immédiatement. Une montée en puissance qui doit lui servir pour enchainer les courses. Il a mis à son calendrier quatre disciplines (Super G, géant, super-combiné et slalom). Multiplier les courses pour marquer des gros points. "Et il faudra surtout que je gagne plus." 

A l’abord de cette saison je me sens plus serein et mieux que l’année dernière » (Alexis Pinturault)

Interview de Richard Vivion

Alors l’hiver 2014-2015, celui d’Alexis Pinturault ? "On ne peut jamais le dire à l’avance" glisse prudemment le numéro 1 français. Mais après avoir changé de matériel (skis et chaussures) la saison dernière, il a maintenant trouvé les bons réglages. Un gage de sérénité qui doit lui permettre de se mêler encore un peu plus à la bataille du général.

Premier combat ce dimanche

Et dans cette  guerre annoncée il aura à faire à des cadors des pistes. Hirscher (Aut) bien sur mais aussi Aksel Lund-Svindal (Nor) ou encore Kjetill Jansrud (Nor). Le premier épisode de cette lutte infernale ce disputera ce dimanche sur le glacier du Rettenbach à Sölden. Premier géant de l’hiver avec Pintu dans un rôle de favori avec deux autres de ses coéquipiers de l’équipe de France de ski. Thomas Fanara (Praz-sur-Arly) et Victor Muffat Jeandet (Bonneval-sur-Arc) eux aussi ont leur carte à jouer. Le trio bleu squatte le groupe des sept meilleurs géantistes mondiaux.

Première manche du slalom géant de Sölden à partir de 9h30, la seconde à 12h45.

Les Français engagés à Sölden :

Alexis Pinturault (Courchevel)

Thomas Fanara (Praz-sur-Arly)

Victor Muffat Jeandet (Val d’Isère)

Mathieu Faivre (Isola 2000)

Steve Missilier (Grand-Bornand)

Thibaut Favrot (Massif des Vosges)

Greg Galeotti (Val Thorens)

La liste de départ du géant masculin de Sölden en cliquant ICI.