Tous les sports

Ski, coupe du monde de Courchevel : Tessa Worley : "je m’amuse et c’est le principal"

Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie lundi 19 décembre 2016 à 14:37

Avec deux succès consécutifs en géant cet hiver, Tessa Worley est de retour au sommet.
Avec deux succès consécutifs en géant cet hiver, Tessa Worley est de retour au sommet. © Maxppp -

Après plusieurs hivers compliqués, Tessa Worley a (enfin) retrouvé le sourire. Avec deux victoires cette saison, la skieuse du Grand-Bornand sera la grande favorite du géant qui se disputera ce mardi à Courchevel. Entretien avec la championne du monde 2013.

Après la blessure en 2013 et deux saisons galères (aucun podium entre le 15 décembre 2013 et le 26 novembre 2016), est-ce que la Tessa Worley d’aujourd’hui, avec ses deux victoires cet hiver, est différente de celle de l’année dernière à la même époque ?

Différente ? Oui dans le sens où je n’étais pas dans le même état d’esprit. Aujourd’hui je crois que sur les deux derniers géants (deux victoires à Killington (USA) et Sestrières (Ita)) j’ai enfin pu exprimer ce que je voulais faire sur les skis. Cela s’est aussi traduit par de la joie et beaucoup d’émotions à l’arrivée. Je sens que je m’amuse dans ce que je fais et ça c’est vraiment le principal. Aujourd’hui j’arrive sur chaque course avec la volonté de remettre les compteurs à zéro et d’aller le plus vite possible. (…) J’arrive à trouver la concentration nécessaire pour faire ce que je sais faire au bon moment mais aussi beaucoup de légèreté parce que cela reste du sport, ma passion. S’amuser, prendre beaucoup de plaisir tout en gardant cette volonté d’être la meilleure. Je commence vraiment à trouver ces sensations là et c’est grisant.

faim de victoire

Durant les deux dernières saisons, beaucoup plus difficiles, avez-vous eu des doutes sur votre capacité à retrouver le plus haut niveau ?

Oui clairement. Des doutes mais jamais de découragement. J’ai toujours travaillé, essayé de trouver des solutions pour skier à nouveau parmi les meilleurs. Mais quand on est dans des moments compliqués on est certaine de rien. Et d’ailleurs, les gens autour avaient peut être plus confiance en moi que moi même. Mais aujourd’hui, elle (la confiance) grandit et j’ai envie de profiter de cela.

ECOUTEZ l'interview de Tessa Worley

"Je sens que je m’amuse dans ce que je fais et ça c’est vraiment le principal" explique Tessa Worley.

Tessa Worley, vous comptez 15 podiums en coupe du monde (tous en géant) dont 10 victoires. En gros, quand vous êtes sur le podium, c’est 2 fois sur 3 sur la plus haute marche. C’est un sacré ratio !

Quand j’arrive à faire vraiment ce que je veux et avec l’engagement nécessaire, j’arrive à monter sur la première marche. On a toutes faim de victoire et je suis contente d’avoir un tel ratio. Mais en ski alpin, on a jamais de marge. A Sestrières je l’ai bien senti. C’était le combat et il a vraiment fallu que j’élève le niveau d’engagement sur la deuxième manche. A chaque fois, il faut se remettre à 100%.

Tessa Worley à l'attaque ! C'était lors du géant de Sestrières (1ère) le 10 décembre 2016. - Maxppp
Tessa Worley à l'attaque ! C'était lors du géant de Sestrières (1ère) le 10 décembre 2016. © Maxppp -

Aujourd’hui après trois géants cet hiver, vous êtes en tête de la coupe du monde de géant (55 points d’avance sur l’italienne Goggia) et en février les championnats du monde se dérouleront à St-Moritz (Sui) où vous avez déjà gagné. Vous pensez au petit globe et à la médaille d’or ?

Aujourd’hui non, je ne pense ni à l’un ni à l’autre (rires). Mais en faisant une bonne saison, on arrive à construire une grosse confiance et c’est bien pour arriver sur les championnats du monde avec tous les feux au vert. Et après, le jour J tout peut arriver. J’aime l’idée d’avoir cette régularité et d’être performante sur tous les terrains et toutes les courses. Donc à chaque fois je réenclenche la machine pour aller chercher la plus grosse performance. J’aime avoir du rythme, prendre des départs et avoir cette adrénaline des compétitions. Après, on verra en fin d’hiver.

Retour à Courchevel

Ce mardi, vous allez retrouver Courchevel, la piste où vous vous étiez blessée en décembre 2013. Vous allez aussi arriver avec le dossard rouge de leader de la coupe du monde de géant et en cas de victoire, vous pouvez battre le record de Carole Merle (10 victoires en géant). Cela donne un sacré rendez-vous ?

Oui, il peut y avoir quelques choses de particulier à Courchevel. Mais je le répète, c’est une nouvelle course, un nouveau départ donc cela ne sert que j’arrive avec le passé. J’ai envie d’y aller avec légèreté et prendre ma chance comme j’ai pu le faire à Sestrières. Je me focalise sur moi-même et sur mon envie de skier de plus en plus vite. On verra si cela me sourit à cet endroit-là, à ce moment-là.

Tessa Worley en chiffres :

  • Née le 04 octobre 1989, station Le Grand Bornand.
  • Championne du monde de Géant en 2013
  • Médaillée de bronze (géant) lors des mondiaux 2011
  • 15 podiums en coupe du monde
  • 10 victoires en coupe du monde

Le programme du géant de Courchevel (4ème épreuve de la saison) :

  • 1ère manche à 10h30
  • seconde manche à partir de 13h30