Tous les sports

SKI | Courchevel et Méribel dans la course à l’organisation des mondiaux 2023

Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie samedi 30 janvier 2016 à 18:55

Michel Vion (Président de la FFS) et Fabien Saguez (DTN).
Michel Vion (Président de la FFS) et Fabien Saguez (DTN). © Radio France - Richard Vivion

La Fédération française de ski (FFS) a tranché. Ce samedi à Annecy, elle a annoncé que le candidat français à l’organisation des mondiaux de ski alpin en 2023 sera le duo Courchevel-Méribel.

La Fédération française de ski avait le choix entre Chamonix, Val d’Isère et le ticket Courchevel-Méribel. Ce samedi à 16h15, Michel Vion a mis fin au suspens. "Nous avons choisi les stations de la Tarentaise" a annoncé le président de la Fédération française de ski. Courchevel et Méribel, ensemble, sont donc désormais officiellement le candidat français pour l’organisation des mondiaux de ski alpin en 2023.

"C'est un projet capital pour notre fédération. Les quatre stations n'ont pas présenté de dossier car on les connaît suffisamment. On s'est uniquement penché sur des critères techniques et sportifs, et non politiques ou financiers", a détaillé Michel Vion.

Deux stations pour plus de pistes

Pour la FFS, ce ticket possède de multiples avantages. Courchevel et Méribel ont déjà accueilli des étapes de coupe du monde de ski. "En terme d’organisation, elles ont l’expérience" a expliqué Michel Vion. C’était aussi le cas de Val d’Isère et de Chamonix mais le duo offre aussi l’avantage de multiplier les pistes de compétition. "Avec les deux sites on peut présenter à la Fis (Fédération international de ski) plein de programme dans le programme" a poursuivi le président de la FFS.

Courchevel et Méribel réunis représente un puissance de feu suffisante" (Michel Vion, président de la FFS)

Michel Vion, président de la FFS, au micro France Bleu de Richard VIvion

42 millions d’euros

Le choix du grand gagnant reviendra à la Fédération internationale de ski. Il se fera en juin 2018. La France a donc deux ans pour convaincre. "C'est la meilleure fenêtre de tir car tous les grands pays de ski ont été servis depuis 2009. Nous avons une chance, et ce même si l'Autriche a annoncé qu'elle aurait aussi un candidat", a assuré Michel Vion.

Le cout de cette candidature est estimé à 800.000 euros. En cas de victoire, le budget (hors investissement) pour des mondiaux de ski alpin en 2023 à Courchevel et Méribel serait de 42 millions d’euros dont "30 millions versé par la Fédération internationale" a expliqué Michel Vion.

Quand c’est vôtre nom qui sort du chapeau, vous êtes content" (Michel Raffin, président du Club des sports de Courchevel)

Interview de Richard Vivion

La France a déjà accueilli à quatre reprises des Championnats du monde de ski alpin: à Chamonix en 1937 et 1962, Grenoble en 1968 et Val-d'Isère en 2009.

Partager sur :