Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Sombre Grand Prix de Formule 1 du Canada pour Pierre Gasly, classé huitième

Un Grand Prix du Canada pénible ce dimanche pour Pierre Gasly. Le Normand perd trois places par rapport à sa position sur la grille de départ pour finir huitième, à un tour de Lewis Hamilton vainqueur de la course.

Résultat très décevant pour Gasly, huitième à un tour du vainqueur du Grand Prix du Canada
Résultat très décevant pour Gasly, huitième à un tour du vainqueur du Grand Prix du Canada - Mark Thompson - Red Bull

Normandie, France

Pierre Gasly avait connu une qualification très encourageante mais le Normand n’a pas pu bonifier en course lors du Grand Prix du Canada. Au contraire les 70 tours sur le circuit de Montréal l’ont vu progressivement disparaître des écrans radars. Il termine à un tour du vainqueur : Lewis Hamilton sur Mercedes. Et derrière les Renault......

Le film de la course

Départ sans incident pour Gasly, cinquième sur la grille, qui a brièvement une option d’ouverture sur Ricciardo (quatrième) mais le Normand choisit de ne pas insister dans le virage 2. Puis il se retrouve coincé derrière la Renault de l’Australien pendant que les Ferrari et Hamilton prennent le large à raison d’une seconde au tour.

Pierre Gasly est le premier pilote à s’arrêter pour changer ses pneus dès le neuvième tour. Il laisse ses gommes tendres utilisées la veille en qualifications pour ressortir chaussé d’enveloppes dures et en 13e position. Avec idéalement pour mission de parcourir les 61 derniers tour avec ces pneus. Mais un tour plus tard il se retrouve à nouveau derrière Ricciardo, qui s'est immédiatement arrêté pour se calquer sur la même stratégie.

Derrière les Renault et coincé dans le trafic

Huit tour plus tard Hulkenberg passe à son tour au stand pendant que le Normand est bloqué derrière Stroll, avec sa Racing Point Force India boostée par le moteur Mercedes. Conséquence : l’Allemand ressort devant le Normand. Clairement Red Bull n’a pas fait le bon choix en arrêtant son pilote aussi tôt ! Ou Gasly n'a pas su profiter de ses gommes neuves pour s'extraire du trafic....  Le Rouennais est alors neuvième à 22 secondes de son coéquipier qui ne s’est pas encore arrêté. L’avantage en qualification sur Verstappen est déjà perdu pour le Normand…… 

Au 30e tour Gasly navigue toujours derrière Stroll mais à plus de deux secondes de lui donc sans parvenir à l’attaquer. L’écart avec le groupe de tête est déjà considérable et sauf défaillance des leaders, le Normand ne peut plus viser mieux que la huitième position. 

Au 46e tour Stroll passe enfin aux stands changer de pneus. La voie est désormais libre pour Gasly relégué à neuf et huit secondes des Renault. Mais avec des gommes très usées il ne parviendra pas à combler l'écart. Moment humiliant : le Normand va concéder un tour de retard aux leaders avant d’atteindre le drapeau à damiers…..

Gasly termine donc huitième, l’un de ses plus mauvais résultats de la saison. S’il est logique que Verstappen et Bottas soient passés devant lui grâce à leur moindre dégradation de pneumatiques, ce résultat derrière le duo Ricciardo-Hulkenberg (sur la même stratégie de gommes tendres puis dures) n’est pas bon pour Gasly. Sans surprise il se montre déçu au micro de Canal +, invoquant des problème de températures : "Résultat très décevant. Tout s'est mis à chauffer : les freins, le moteur. On a dû baisser les pressions et réduire la puissance quand j'étais derrière Stroll". 

Le Normand espère jouer les podiums, de sales rumeurs évoquent un avenir compromis pour lui chez Red Bull et il aurait besoin de finir dans le rythme des leaders. Ce Grand Prix du Canada risque d'accroître la pression sur le jeune pilote qui vit vraiment un début de carrière difficile chez Red Bull, avec une comparaison douloureuse par rapport à son coéquipier : Verstappen neuvième sur la grille et cinquième à l'arrivée. 

Prochain rendez-vous dans deux semaines, avec le temps fort de la saison pour Pierre Gasly : ce sera le Grand Prix de France sur le circuit du Castellet (Var).