Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Sport auto : Deuxième place pour Alpine et Pierre Ragues à Silverstone

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Le pilote caennais Pierre Ragues et ses coéquipiers chez Alpine démarrent très bien le championnat du monde d’endurance. L’équipage termine deuxième des 4 Heures de Silverstone après une spectaculaire remontée en seconde partie de course.

Pierre Ragues tout sourire à l'issue du podium aux 4 Heures de Silverstone avec Alpine
Pierre Ragues tout sourire à l'issue du podium aux 4 Heures de Silverstone avec Alpine © Radio France - Didier Charpin

Normandie, France

Beaucoup de suspense en ce dimanche après-midi dans le stand Alpine. Pour aboutir à une belle deuxième place lors des 4 Heures de Silverstone, première épreuve du championnat du monde d’endurance. La météo a d’abord joué un mauvais tour avec une averse au pire moment mais la marque normande a effectué une très belle remontée pour s’inviter sur le podium. Cette deuxième place constitue le meilleur résultat en carrière du caennais Pierre Ragues

L'Alpine débute la défense de son titre mondial avec une deuxième place à Silverstone - Aucun(e)
L'Alpine débute la défense de son titre mondial avec une deuxième place à Silverstone - François FLAMMAND/DPPI

Le film de la course

Qualifiée en cinquième position, Alpine désigne le pilote brésilien André Negrao pour prendre le départ. Il cédera le volant à Pierre Ragues après 1h30 de course… et au pire moment ! Quelques gouttes commencent à tomber sur Silverstone mais sans nécessiter immédiatement le passage en pneus pluie (qui se détruisent très vite sur sol insuffisamment humide). Le Caennais en est quitte pour un deuxième passage au stand un tour plus tard, avec lourde perte de temps à la clé. Comme la veille en championnat d’Europe, le ciel anglais lui réserve une averse à chaque fois qu’il doit prendre le volant. 

Ragues pointe quand même en troisième position lorsque la course est neutralisée après un accrochage entre deux autres voitures. La piste s’assèche rapidement et l’immense majorité des adversaires repassent en pneus slicks. Le team Signatech-Alpine retarde le changement de gommes pour lancer Thomas Laurent, le jeune français prêté pour une saison par Toyota. Un décalage qui renvoie l’Alpine en sixième position de sa catégorie peu après la mi-course. 

La seconde partie de ses 4 Heures de Silverstone va se faire à un rythme soutenu, sans incidents de course donc aucune réelle opportunité de coup stratégique. Mais en grignotant seconde par seconde l’Alpine remonte dans la hiérarchie. Elle passe en troisième position à 20 minutes de la fin. Puis elle chipe la deuxième place dans l’ultime tour de ces 4 Heures de Silverstone ! 

Le trio Alpine (André Negrao, Thomas Laurent, Pierre Ragues) à gauche, tout sourire sur le podium - Radio France
Le trio Alpine (André Negrao, Thomas Laurent, Pierre Ragues) à gauche, tout sourire sur le podium © Radio France - Didier Charpin

Pierre Ragues rentre donc à Caen avec un beau trophée dans les valises et surtout la sensation d’avoir connu un retour idéal chez Alpine. “C’est top, vraiment ! Personnellement je n’ai pas été gâté avec la pluie, c’est toujours très stressant parce que la moindre faute peut tout ruiner. Mes coéquipiers ont vraiment fait un super boulot”. Déjà vainqueur en championnat d’Europe en 2013, il n’avait jamais obtenu une deuxième place dans la série mondiale. “Encore une marche à gravir !” sourit-il en pensant à la suite de ce championnat disputé sur neuf courses. En intégrant l’équipe championne du monde, le Caennais connaît les objectifs de victoires de l’entité normande. Prochain rendez-vous le 6 octobre à Fuji (Japon) pour la deuxième course de la saison 2019/2020. Mais avant il ira à Spa-Francorchamps (Belgique) pour l’avant-dernière course de la saison européenne avec son écurie Duqueine Engineering.  

Choix de la station

France Bleu