Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Sport auto : Pierre Ragues de retour chez Alpine pour le championnat du monde LMP2

L’histoire va reprendre son fil entre Pierre Ragues et Alpine. Le pilote caennais et la marque normande unissent à nouveau leur destin pour le championnat du monde d’endurance. Leurs associations ont souvent été riches en émotions.

Pierre Ragues à nouveau chez Alpine pour le championnat du monde 2019/2O020
Pierre Ragues à nouveau chez Alpine pour le championnat du monde 2019/2O020 - Signatech-Alpine

Caen, France

Pierre Ragues va à nouveau piloter pour le “A fléché” d’Alpine. Le Caennais et la marque normande se sont entendus pour disputer le championnat du monde d’endurance 2019/2020. Ragues fera équipe avec Thomas Laurent, pilote prêté par Toyota, et le brésilien André Negrao. “Philippe Sinault (le team-manager NDLR) m’a appelé pour me proposer le volant. Impossible de refuser ! C’est un vrai cadeau de Noël en juillet” sourit le Caennais de 35 ans. 

Une histoire commune

Pierre Ragues va donc retrouver l’écurie avec laquelle il a connu beaucoup de frissons. “J’étais _au début de l’aventure en 2013 avec le titre de champion d’Europe_. Puis en 2017 aux 24 Heures du Mans quand nous nous sommes battus pour le podium au général jusqu’à la dernière heure” énumère le Normand. “On s’entend bien, on se croise dans le paddock. Je connais bien le team, les mécaniciens”. En rejoignant Alpine pour la troisième fois, Pierre Ragues aura peut-être l’occasion d’écrire de nouvelles lignes à son palmarès. L’entité Signatech-Alpine est devenue la référence en LMP2 avec deux titres mondiaux (en 2016 et 2019) et trois victoires de catégories aux 24 Heures du Mans depuis 2016

Hongrie 2013 : première victoire d'Alpine en championnat d'Europe. Pierre Ragues était déjà dans l'équipage  - Aucun(e)
Hongrie 2013 : première victoire d'Alpine en championnat d'Europe. Pierre Ragues était déjà dans l'équipage - Signatech-Alpine

Programme chargé dans le second semestre 2019

Depuis l’an dernier Pierre Ragues est engagé en championnat d’Europe (ELMS) avec Duqueine Engineering. Cette série se déroule sur l’année civile contrairement au championnat du monde (WEC) à cheval sur deux années, donc le Caennais va multiplier les course ces prochains mois, avec même un week-end très chargé à la fin de l’été. “Silverstone marquera le début du championnat du monde et la quatrième manche du championnat d’Europe. Donc deux courses à faire” s’amuse le Normand. “Mais ça vaut le coup. Devant un tel projet les heures en salle de sport sont moins longues” confie un Pierre Ragues qui n’a jamais été autant sollicité. Il a même refusé un volant en GT-Am pour le WEC. Ses bonnes prestations depuis deux saisons ne sont pas passées inaperçues dans le paddock, en particulier ses départs tonitruants aux 4 Heures du Castellet et de Monza dans la série européenne. 

2019 : Engagé en ELMS avec Duqueine Engineering. Ici au 4 Heures du Castellet - Aucun(e)
2019 : Engagé en ELMS avec Duqueine Engineering. Ici au 4 Heures du Castellet - Autowebbb - Nicolas Fabre

Avant ses travaux d’Hercule à Silverstone, Pierre Ragues va disputer le 21 juillet les 4 Heures de Barcelone, sur le célèbre circuit catalan qui accueille le Grand Prix d’Espagne de Formule 1. Avec une furieuse envie de succés “Depuis le début de la saison on n’est pas loin de la victoire. On a montré de belles choses avec Duqueine Engineering et tout est encore  possible au championnat” estime le Caennais, classé troisième puis cinquième des deux premières courses de la saison, mais dans les deux cas victime de coup du sort qui l’ont privé d’un meilleur résultat. “On a le potentiel mais il nous reste à réussir le week-end parfait” s’impatiente le Caennais. Une victoire en Catalogne serait un excellent point de départ pour son marathon de huit courses d’ici aux prochain réveillon de Noël…. même si son (premier) cadeau est déjà arrivé ! 

Programme WEC (Championnat du monde d’endurance) 

  • 01/09/2019 : 4 Heures de Silverstone (Angleterre)
  • 06/10/2019 : 6 Heures de Fuji (Japon)
  • 10/11/2019 : 4 Heures de Shanghai (Chine)
  • 14/12/2019 : 8 Heures de Sakhir (Bahreïn)
  • 01/02/2020 : 6 Heures de Sao Paulo (Brésil)
  • 20/03/2020 : 1000 miles de SEbring (Etats-Unis)
  • 02/05/2020 : 6 Heures de Spa-Francorchamps (Belgique)
  • 13.14/06/2020 : 24 Heures du Mans (France)

Programme ELMS (Championnat d’Europe d’endurance)

  • 21/07/2019: 4 Heures de Barcelone (Espagne)
  • 31/08/2019: 4 Heures de Silverstone (Angleterre)
  • 22/09/2019: 4 Heures de Spa-francorchamps (Belgique)
  • 27/10/2019: 4 Heures de Portimao (Portugal)