Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Surf : une vague artificielle écolo en projet à Libourne en Gironde pour 2023

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Alors que les projets de vague artificielle prennent l'eau les uns après les autres, Libourne mise sur un concept écologique pour mener à bien la création d'un village du surf à plus d'une heure de l'océan.

Le projet de vague artificielle sur le lac des Dagueys à Libourne.
Le projet de vague artificielle sur le lac des Dagueys à Libourne. - © Okahina

Début décembre, le collectif "Rame pour ta planète" et l'antenne Pays Basque de la Surfrider Foundation se félicitaient de l'abandon du Surf Park de Saint-Jean-de-Luz, le projet de piscine à vagues porté par l'entreprise Boardriders. Et affirmaient dans un communiqué : "Dans le contexte chaque jour plus dramatique du dérèglement climatique et de l'effondrement de la biodiversité, au moment où il faut lever le pied, changer radicalement d'attitude pour laisser respirer la nature et ne pas compromettre l'avenir de l'humanité, ce projet était l'exemple même de la fuite en avant pour consommer toujours plus d'eau et d'énergie en détruisant une prairie et une forêt centenaire". 

Pas un seul centimètre carré de béton ne sera coulé dans le lac des Dagueys

Les vagues artificielles n'ont pas franchement bonne presse ces derniers mois. Ce n'est pas pour décourager le maire de Libourne, Philippe Buisson qui a annoncé mercredi lors de ses vœux à la presse que le projet de vague de surf sur le lac des Dagueys avait été validé par les opérateurs. "Le projet sera lancé officiellement avant la fin mars, affirme Philippe Buisson. Et la vague opérationnelle pour l'été 2023". Et quand on lui demande pourquoi ce projet là pourrait voir le jour, il s'appuie sur le côté novateur du concept porté par la société Okahina. Et surtout écolo. "C'est la première vague artificielle écologique, affirme-t-il. Pas un seul centimètre carré de béton ne sera coulé dans le lac des Dagueys. C'est une vague qui fonctionne avec très peu d'énergie. Elle est très innovante, elle est d'ailleurs totalement démontable, et elle est soutenue financièrement par le ministère de l'écologie". 

Libourne devrait être le deuxième site à accueillir une vague de ce type. La première est prévue sur le site du Futuroscope près de Poitiers.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Un village du surf 

Le projet libournais dépasse d'ailleurs la seule vague artificielle. "Un opérateur touristique nous fait savoir son intérêt pour déployer un village de surf, explique Philippe Buisson. Quelques dizaines d'hébergements verront le jour, installés sur pilotis., entre la cabane tchanquée et la palombière. Ce sera un atout considérable pour Libourne qui va devenir une ville de glisse. On a déjà un skate-park, demain du surf. C'est assez improbable vu la distance qui nous sépare de la mer mais en même temps assez cohérent avec l'identité de la Nouvelle-Aquitaine. C'est une ambition que j'accompagne et qui ne coûtera pas un euro au contribuable puisque le projet est totalement privé"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess