Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Teddy Riner en lice aux mondiaux de judo

samedi 31 août 2013 à 6:50 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

On attend Teddy Riner ce samedi sur les tatamis des mondiaux de judo de Rio, en plus de 100 kg. S'il gagne, il deviendra le premier judoka messieurs, toutes catégories confondues, à détenir six titres mondiaux. Samedi Audrey Tcheuméo, a décroché le bronze en moins de 78 kilos. En revanche, la championne olympique et double tenante du titre en moins de 70kg Lucie Décosse, a été battue.

Teddy Riner
Teddy Riner © Maxppp

Exceptionnel, champion et phénoménal athlète,l'ogre Teddy Riner (+100kg) est attendu à chacune de ses sorties pour la victoire finale, comme à Rio où il devrait aller chercher samedi un 6e titre mondial."On attend beaucoup de Teddy", sait pertinemment son entraîneur Franck Chambily. On lui demande de gagner. Mais aussi avec la manière. C'est ce qu'on attend de lui aujourd'hui."Pourtant, l'année post-olympique a été bien compliquée pour le champion olympique 2012. Après son sacre aux Jeux, Riner, 24 ans, a pris le temps de souffler. De longues vacances, sans aucune privation. A son retour à l'entraînement, fin novembre, il avait pris plus de 20 kg."Juste après les Jeux, cela a été très difficile de se remobiliser. Il a pris du retard, il a pris du poids, il est monté à 150kg, il n'avait jamais fait ça. Il a eu un peu moins de constance dans l'entraînement", explique Chambily.

Des bobos à oublier

Les répercussions n'ont pas été dramatiques mais Riner a souffert d'une pubalgie fin avril lors des Championnats d'Europe à Budapest, où il a gagné, avant de se blesser à l'épaule gauche début juillet en stage.Un moindre mal malgré tout pour le champion des champions poids lourds, qui est resté présent cette saison, quand tant d'autres font un break. Quand on a en ligne de mire les JO suivants, l'année post-olympique est la seule année où l'on peut faire l'impasse.Mais Riner, lui, a faim de médailles.Samedi, s'il gagne comme attendu, il deviendra le premier judoka messieurs, toutes catégories confondues, à détenir six titres mondiaux, cinq en +100 kg (2007, 2009, 2010, 2011, 2013), et un en toutes catégories (2008). Un palmarès unique à ce niveau-là.