Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Tennis de table féminin : Étival-Clairefontaine le club ovni

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Les pongistes d’Étival-Clairefontaine reprennent leur raquette ce vendredi à 19h30 salle polyvalente d’Étival. Au programme, la première journée de Pro A face à Nîmes. Les Vosgiennes, championnes de France en titre à la surprise générale sont attendues au tournant.

Jérôme Humbert et ses joueuses endentent bien défendre leur titre de champion de France.
Jérôme Humbert et ses joueuses endentent bien défendre leur titre de champion de France. - @FabriceWeber

Étival-Clairefontaine, France

En mai dernier, le club de tennis de table d’Étival-Clairefontaine (ASRTT) est allé chercher le titre de champion de France de Pro A. Les Vosgiennes ont sans doute réalisé l’un des plus beaux exploits du sport lorrain de ces dernières années. 

La force de la continuité 

Étival-Clairefontaine et ses 2500 habitants sont donc sortis de l’anonymat grâce paradoxalement à une discipline peu médiatisée. Le club et sa centaine de licenciés et son budget de 120.000 euros, font de l’ASRTT seulement un candidat au maintien chaque saison. Et pourtant, ce club est devenu un ovni dans le monde du ping : «Notre enveloppe est deux fois moins importante que celle des cadors du championnat. Malgré cette différence, nous parvenons à rester compétitifs grâce à une continuité dans la composition de l’équipe. Notre force réside aussi dans l’état d’esprit qui nous anime depuis toujours », rappelle Jérôme Humbert, le coach.  

Des joueuses internationales

Un état d’esprit mais aussi un réseau. L’ASRTT et son entraîneur sont désormais incontournables dans le petit monde pongiste. Depuis quelques années, des valeurs sures du circuit international  défendent les couleurs stivaliennes : «au départ, je me souviens qu’il fallait se débrouiller pour trouver nos joueuses. Aujourd’hui, nous avons davantage de choix et on vient nous voir». 

Les Stivaliennes ont l'intention de revivre d'autres moments forts cette saison.   - Aucun(e)
Les Stivaliennes ont l'intention de revivre d'autres moments forts cette saison. - @FabriceWeber

La Portugaise d'origine chinoise Jieni Shao, la Tchèque Hana Matelova, la Russe Maria Dolgikh , Marie Migot jeune espoir française qui remplace la Roumaine Camélia Jacob en attente d’un heureux évènement seront donc les fers de lance de l’ASRTT ce vendredi soir à 19h30 dans une salle  polyvalente une nouvelle fois bien garnie : «une salle pleine et un public enthousiaste, ce sont aussi pour ces raisons que les joueuses viennent chez nous.»  

Un public qui sera privé de Ligue des Champions. Une décision prise par Jérôme Humbert pour permettre à ses joueuses internationales de se préparer au mieux aux qualifications pour les JO de Tokyo l’été prochain. Vous avez dit état d'esprit ? 

Choix de la station

France Bleu