Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tennis : le Français Arthur Rinderknech remporte l'Open de Rennes

-
Par , France Bleu Armorique

Le tennisman français Arthur Rinderknech, 329e mondial a remporté ce dimanche l'Open Blot de Rennes, battant en finale l'Anglais James Ward (7-5, 6-4). Devenu au fur et à mesure de la semaine la coqueluche du public, Rinderknech a su entraîner avec lui les 3 000 spectateurs de la salle du Liberté.

Arthur Rinderknech est le premier français a soulever le trophée depuis 2013.
Arthur Rinderknech est le premier français a soulever le trophée depuis 2013. © Radio France - Benjamin Fontaine

Une vraie ambiance de Coupe Davis ! Dans la salle du Liberté, les 3 000 spectateurs ont poussé, pendant une heure et demie, derrière Arthur Rinderknech. Dans les gradins, les "Arthur, Arthur", succédaient aux applaudissements nourris entre chaque point, parfois même pour saluer les doubles fautes de l'Anglais James Ward. Et Rinderknech lui même a su en jouer, lâchant même un "Allez la Bretagne !" au moment de conclure le premier set. 

Inconnu au début de la semaine, Rinderknech a conquis le public au fur et à mesure des rencontres et de ses résultats probants, éliminant notamment les têtes de série Zapata, Moraing, Ilkel et Kamke, avant de battre Ward en finale. 

Sans le public, j'aurais été éliminé depuis plusieurs tours 

"On misait plutôt sur d'autres Français en début de semaine", reconnaît Guilhem, drapeau tricolore sur les genoux. Mais au fur et à mesure, c'est devenu le chouchou de la salle". Et Rinderknech partageait l'analyse. "Sans vous, le public, j'aurais été éliminé depuis plusieurs tours, remerciait-il dans son discours, sur le court, à la fin de la rencontre". 

Lui qui n'avait jamais dépassé les quarts de finale d'un tournoi Challenger (à Jérusalem, l'an dernier) a géré sa finale comme un patron, prenant l'avantage au bon moment, en breakant son adversaire à 5-5 dans la première manche. Un jeu marqué par une défense de malade, de gauche à droite du terrain, pour terminer sur un coup droit sur la ligne et s'offrir une balle de break, convertie. Rinderknech allait ensuite enchaîner quatre jeux remportés de suite, dont un nouveau break, pour mener 7-5, 2-0.

Vainqueur le moins bien classé de l'histoire du tournoi

La suite allait se révéler plus difficile, marquée par le réveil de l'Anglais, membre de l'équipe vainqueure de la Coupe Davis 2015. Pour la première fois mis en difficulté sur son engagement, Rinderknech allait chercher l'aide du public pour conserver son service et mener 3-1, puis 4-2, en effaçant la seule balle de break qu'il ait eu à défendre, avant de conclure, en 1h35, sur un jeu blanc. 

Rinderknech a su aller chercher le public pour remporter cette finale.
Rinderknech a su aller chercher le public pour remporter cette finale. © Radio France - Benjamin Fontaine

329e mondial, Rinderknech est devenu le vainqueur le moins bien classé de l'histoire du tournoi, dans une édition marquée par l'absence des 150 premiers joueurs mondiaux, occupés aux qualifications et à la première semaine de l'Open d'Australie. Mais il devrait, lundi, à 24 ans, occuper le meilleur classement ATP de sa carrière. Premier Français vainqueur depuis 2013 et Nicolas Mahut, il rejoint aussi au palmarès Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur en 2006. Une victoire, qui, à l'époque, avait accéléré sa carrière. 

Environ 27 000 spectateurs en une semaine

Si les chiffres ne sont pas définitifs, le directeur du tournoi, Matthieu Blesteau, estime qu'environ 27 000 personnes ont assisté cette semaine à l'Open de Rennes. Un chiffre en augmentation par rapport aux 20 000 de 2019, lorsque le tournoi se déroulait à la salle Colette-Besson, dans le quartier de Bréquigny. "Ce déménagement est un pari complètement gagnant. On a des retours extraordinaires de la part de nos partenaires et du public, des joueurs qui nous disent que c'est le meilleur tournoi Challenger en Europe...". Charge au tournoi, désormais de modifier ses dates pour ne plus être en concurrence avec l'Open d'Australie. Et espérer, en 2021, le retour des plus grands joueurs français

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu