Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Tennis : Mais qui est Ricardas Berankis, finaliste de l'Open de Brest ?

samedi 27 octobre 2018 à 17:36 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

Comme chaque année, ou presque, l'Open de Tennis de Brest n'a pas porté chance à la tête de série numéro 1. Ce dimanche, la finale opposera le Lituanien Ričardas Berankis, 131e mondial, au Polonais Hubert Hurkacz, classé 91e à l'ATP.

Le lituanien Ricardas Berankis, 131e joueur mondial
Le lituanien Ricardas Berankis, 131e joueur mondial © Radio France - Thomas Lavaud

Brest, France

C'est la surprise du chef. Le Lituanien Ričardas Berankis, 131e joueur mondial, disputera la finale du quatrième Open de Tennis de Brest, ce dimanche. A 16 heures 20, il affrontera le Polonais Hubert Hurkacz, 91e joueur mondial et tête de série numéro 4.

En demi-finale, Berankis s'est facilement défait de l'Espagnol Roberto Carballes Baena (6/2 6/2) tête de série numéro 3 et 81e à l'ATP. Hurkacz, lui, s'est qualifié après le forfait de son adversaire, l'Italien Travaglia au deuxième set (7/6 4/2)

Un tro breizh victorieux

Comme tous les joueurs de son rang, Berankis a enchaîné cette saison les tournois en Floride, à Moscou, en Turquie ou en Finlande, etc. Mais il n'a atteint la finale... qu'en Bretagne.

Vainqueur de l'Open de Saint-Brieuc en mars dernier, finaliste à Rennes en janvier, Brest sera sa troisième finale de la saison. Une coïncidence, selon lui.

Ricardas Berankis : "Le fait que je vienne pour la troisième fois en Bretagne cette saison, ce n'est pas parce que c'est la Bretagne. C'est juste ce qu'on avait prévu. Brest était le seul tournoi challenger en Europe cette semaine... Pour être honnête avec vous, en tournoi, je ne me concentre que sur le tennis. Bien sûr, je sors pour manger, etc. Mais en dehors, je sors peu et je ne le cherche pas vraiment. Quand vous avez du temps libre, vous le consacrez au repos."

Le Top 100 mondial presque non stop en 2014 et 2015

Berankis n'est pas tête de série à Brest. Il est loin de son record : la cinquantième place mondiale atteinte en mai 2016.

Mais comme beaucoup, l'ex-champion du monde junior a connu des blessures qui l'ont fait chuter au classement. Et l'ont éloigné du Top 100 qu'il a fréquenté quasiment de manière permanente en 2014 et 2015.

Son record en tournoi du grand chelem remonte à 2013, avec un troisième tour à l'Open d'Australie, perdu face à Andy Murray.

Son objectif est évidemment de retrouver ces hauteurs. "Si je poursuis comme actuellement, c'est une question de temps" explique ce droitier au revers à deux mains, et qui s'entraîne à Belgrade, dans l'académie de Janko Tipsarevic, ex-huitième joueur mondial et vainqueur de la coupe Davis.