Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tennis : trois joueuses du top 5 aux Internationaux de Strasbourg

Les Internationaux de tennis de Strasbourg se tiendront du 20 au 26 septembre au Wacken. Le plateau a été détaillé ce jeudi 27 août. Trois joueuses du top 5 mondial seront présentes sur les courts, une première alors que le protocole sanitaire lié au coronavirus s'annonce très strict.

Karolina Pliskova, ici en février 2020 au tournoi de Doha
Karolina Pliskova, ici en février 2020 au tournoi de Doha © Maxppp - Xinhua News Agency/Newscom

Dévoilé jeudi 27 août, le plateau sera particulièrement relevé sur la terre battue du Wacken, du 20 au 26 septembre. Les 3e, 4e et 5e joueuses mondiales seront de la partie pour la 34é édition des Internationaux de tennis de Strasbourg : la Tchèque Karolina Pliskova, l'Américaine Sofia Kenin, qui a remporté l'Open d'Australie cette année, et l'Ukrainienne Elina Svitolina. 

Strasbourg sans concurrence

Fidèle des Internationaux de Strasbourg, qu'elle avait remportés en 2013, la Française Alizé Cornet, sera là également. Le tournoi strasbourgeois, prévu initialement au mois de mai, a été décalé en raison de l'épidémie de coronavirus, mais il se positionne comme toujours juste avant Roland-Garros, lui aussi décalé.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour la première fois de son histoire, le tournoi n'aura pas de concurrence. La faute au coronavirus, qui a quelque peu perturbé le calendrier de la WTA. "Rome avait lieu en même temps que Strasbourg, puis Madrid, contenu d'une nouvelle crise du coronavirus, a été annulé. Et Rome, qui était prévu le 20 septembre a avancé sa date, et nous on se retrouve avec personne en face", décrit Denis Naegele, directeur du tournoi. 

Les joueuses dans une bulle

Le protocole sanitaire est drastique. Les joueuses sont encadrées dans "une bulle". "Elles vivent en circuit clos entre l'hôtel et le stade", déclare Jérôme Fechte, co-directeur du tournoi avant de poursuivre : "elles vont devoir se faire tester et rester confinées tant qu'elles n'auront pas les résultats du tests, dans les six heures.

En cas de test positif, la joueuse ne pourra pas poursuivre la compétition et sera isolée dans une chambre d'hôtel. En plus des tenniswoman, leur staff, les arbitres et les ramasseurs de balles devront eux aussi se soumettre à des tests PCR réguliers.

Pas de séance d’autographe, ni de balles signées- Jérôme Fechte, co-directeur des Internationaux de tennis de Strasbourg"

Sur les courts, les relations avec le public et les ramasseurs de balles seront très limitées. "Elles ne peuvent pas envoyer leurs serre-poignets, elles devront s'occuper elles-mêmes de leur serviette", ajoute Jérôme Fechte. Côté tribunes, les spectateurs devront porter le masque, seront espacés d'un siège pour le respect des distanciations sociales et devront suivre un sens de circulation particulier. Des contraintes sanitaires qui réduisent à 65% le taux de remplissage des terrains. 

  • Tennis
Choix de la station

À venir dansDanssecondess