Tous les sports

VIDEOS - Tennis : Tsonga remporte son deuxième Open de Caen d'affilée

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 15 décembre 2016 à 10:41

Les finalistes Roberto Bautista Agut et Jo-Wilfried Tsonga posent avec leurs trophées.
Les finalistes Roberto Bautista Agut et Jo-Wilfried Tsonga posent avec leurs trophées. © Radio France - Boris Letondeur

Devant près de 6000 spectateurs au Zénith, Jo-Wilfried Tsonga, 12ème joueur mondial, a conservé son trophée de l'Open de Caen. Ce mercredi 14 novembre, en finale, il a battu l'Espagnol Roberto Bautista Agut, 14ème au classement ATP (7/6, 6/4)

Jo-Wilfried Tsonga a soulevé le trophée de l'Open de Caen pour la deuxième fois en autant de participations. En finale, il retrouvait pourtant sa bête noire de 2016, l'Espagnol Roberto Bautista Agut, vainqueur de leurs trois confrontations la saison dernière. Auteur "d'un super match" selon ses propres mots

Pourtant, l'Ibère n'a pas fait le poids. Ce mercredi soir, JWT a semblé imbattable. Même s'il a flanché à quelques reprises sur son service, il avait déjà le matelas confortable d'un break, si bien qu'il n'a jamais été mené dans ce match. Roberto Bautista Agut est rentrée dans le tournoi dès les quarts de finale, il était sans doute plus fatigué que le Français, qui a intégré le tableau directement en demies.

Un match appliqué

Lors de son entrée en lice, JWT avait eu la courtoisie de laisser planer le suspense face à son ami Josselin Ouanna, issu des qualification (7/6, 6/3). Contre Bautista Agut, "meilleur joueur du monde en fond de court" selon Richard Gasquet, il a dû s'employer. Dans ce duel de cogneurs, le Français l'a emporté, avec une aisance rappelant les meilleures périodes de sa carrière.

Il a d'abord breaké dans le milieu du premier set, avant que l'Espagnol ne se rattrape dans la foulée. Le jeu décisif, logique et inéluctable tournait vite en faveur du Manceau, qui empochait la première manche (7/6[2]). Le deuxième set, plus décousu, était aussi dominé par Tsonga, qui se procurait une occasion de conclure sur son service après un break (de 4/3 à 5/3). Rebelote pour Roberto Bautista Agut qui débreake dans la foulée, mais s'effondre au moment d'égaliser à 5/5. Tsonga est sacré sur sa première balle de match (7/6, 6/4).

Tsonga : "le meilleur tournoi en France"

Sitôt le trophée soulevé, Jo-Wilfried Tsonga a vanté la qualité d'un tournoi "bien organisé, avec une super ambiance et sur une bonne surface" qui lui sied à merveille, la même qu'en Australie, où il a atteint sa seule finale en grand chelem. "On ne fait pas mieux que ça en France hors circuit ATP." a-t-il déclaré.

Finaliste malheureux, Roberto Bautista Agut a remercié le public de son accueil, lui "le seul joueur étranger du tournoi". Il a noté "le très bon niveau des matchs dans une période où les joueurs sont en pleine préparation d'avant saison".

L'Open change de tête

Cette édition anniversaire, la dixième du nom, était la dernière pour Pascal Vesques, directeur du tournoi. Il passe la main à Denis Agostini, qui sera notre invité ce jeudi à 12h10. Jusqu'à lors responsable santé de l'évènement, ce cardialogue et médecin nucléaire du CHU de Caen aura la mission de renouveler l'affiche du tournoi.

Ainsi, la prochaine édition se fera peut-être avec des joueuses (Mladenovic, Garcia), avec des anciennes gloires (Barhami, Leconte, Forget, Pioline), ou, rêvons plus grand, avec les plus grands joueurs internationaux (Federer, Wawrinka) et les français qui ne sont pas encore venus (Monfils, Pouille).

Revivez les discours de clôture et la remise des trophées