Tous les sports

VIDEO | Coupe Davis : Yannick Noah a un "plan clair" et veut "faire preuve d'autorité"

Par Thibaut Lehut, France Bleu mardi 22 septembre 2015 à 16:26

Yannick Noah, le 22 septembre 2015.
Yannick Noah, le 22 septembre 2015. © Max PPP

Le nouveau capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis a tenu sa première conférence de presse ce mardi, à Paris. Yannick Noah a expliqué vouloir agir selon un "plan clair et défini". "Celui qui sort du cadre sort de l'équipe", a-t-il prévenu. Morceaux choisis.

Pour la troisième fois, Yannick Noah est de retour aux commandes de l'équipe de France de Coupe Davis. Officiellement nommé lundi, l'ancien joueur reconverti dans la chanson a tenu sa première conférence de presse ce mardi à Roland-Garros. Installé aux côtés du directeur technique national, Arnaud Di Pasquale, Yannick Noah a livré sa feuille de route pour tenter de soulever à nouveau le saladier d'argent, 14 ans après le dernier titre en 2001.

Il a commencé par revendiquer l'adhésion des joueurs à son projet. Alors qu'Arnaud Clément, capitaine débarqué la semaine dernière, a fait les frais de dissensions au sein du groupe, Yannick Noah a affirmé que "les joueurs adhèrent" à son projet. "J'ai un plan clair et l'unanimité des joueurs était essentielle pour revenir", a expliqué le dernier vainqueur français de Roland-Garros, qui n'est pas entré dans les détails du _"plan clair" _évoqué.

"J'ai espoir de recadrer, de réorganiser certaines choses", s'est contenté d'expliquer Yannick Noah. "J'ai la conviction profonde que je peux le faire, j'ai des contacts avec tous les joueurs et je suis très confiant : Simon, Gasquet, Tsonga, Monfils, Mahut, Herbert, Benneteau, Mannarino, Paire. Je veux que tous soient concernés, je veux qu'ils sachent comment on va fonctionner". Yannick Noah a également tenu à marquer son territoire . "Il faut un cadre bien défini", a-t-il averti. "A partir du moment où le cadre est défini, celui qui sort du cadre, sort. Il n'y aura pas un, pas deux, pas trois avertissements : quand on se dit les choses, on fait les choses. A ce moment là, oui il faut faire preuve d'autorité".

L'unanimité des joueurs était essentielle pour revenir - Yannick Noah

Le nouveau capitaine de l'équipe de France va désormais  mettre les mains dans le cambouis. Avec priorité accordée au double. "Nous avons de bons joueurs de simple qui peuvent être très bons en double, on peut être plus performants", a-t-il estimé. Rendez-vous en novembre, lors du tournoi de Bercy, pour rencontrer les joueurs qu'il n'aura pas encore eu le temps de voir. _"_On a la chance d'avoir un peu de temps", a confié Noah,  "puisque le premier tour (de la Coupe Davis, NDLR) aura lieu en mars"