Tous les sports

Terminal 10 : Une course organisée sur la piste de l'aéroport de Deauville

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 22 septembre 2016 à 9:16

Courir sur la piste de l'aéroport de Deauville est un rare privilège en raison des impératifs de sécurité
Courir sur la piste de l'aéroport de Deauville est un rare privilège en raison des impératifs de sécurité © Radio France - Olivier Duc

Elle se revendique comme une première en France : Terminal 10 propose à 600 coureurs un parcours de 10 km le 26 novembre prochain sur la piste de l'aéroport de Deauville. L'infrastructure qui reçoit 150.000 passagers par an imposera aux concurrents des impératifs de sécurité drastiques.

Le 26 novembre prochain, 600 participants vont pouvoir courir sur un parcours de 10 km d'un genre un peu particulier. Il sera installé sur la piste de l'aéroport de Deauville.

"J'ai la chance en tant que président de l'aéroclub de Deauville de pouvoir atterrir régulièrement sur les pistes, explique François Melcer. A force d’atterrir, d’atterrir, d’atterrir, je me suis dit : "qu'est ce que ce serait incroyable de pouvoir courir sur la piste où d'habitude on trouve des avions." L'idée a germé il y a plus d'un an et elle devient aujourd'hui réalité."

"Je me suis dit "qu'est ce que ce serait incroyable de pouvoir courir sur la piste où d'habitude on trouve des avions"

Contrairement aux idées reçues, la piste n'est pas exactement plane et offrira quelques difficultés si l'on en croit Antoine Poullain. Il aura la charge d'échauffer les participants.

"Plus d'une personne va être surprise par les différents reliefs de ce tarmac"

"On pourrait se dire que c'est confortable mais plus d'une personne va être surprise par les différents reliefs de ce tarmac. Il y a vraiment une pente dans un sens et vue qu'on fait quatre fois le tour il y aura plusieurs montée à faire."

Deauville accueille 150.000 passagers par an. Sa piste et ses installations sont d'autant plus sensibles en période d'Etat d'Urgence. L'accès des 600 participants exigera des mesures de sûreté digne d'un embarquement à bord d'un vol commercial.

"Les coureurs iront au comptoir d'enregistrement comme s'ils prenaient l'avion"

"Les 600 personnes seront toutes connues et identifiées, énumère François Melcer et personne ne pourra rentrer de façon inconnue sur la piste. Les coureurs iront au comptoir d'enregistrement comme s'ils prenaient l'avion. On leur remettra leur dossard et le nécessaire pour courir. Ils seront filtrés par du personnel aéroportuaire pour vérifier qu'ils n'emportent rien d'interdit sur la piste."

Et pour ces mêmes raisons les coureurs ne pourront emporter de l'eau sur la piste pour s'hydrater pendant leur 10 km. Ils s'élanceront de nuit et pendant l'automne en raison des contraintes d'exploitation de la piste. Toutes ces obligations valent le coup estime le directeur de l'aéroport de Deauville.

"Une piste de nuit, c'est assez magique"

"Une piste de nuit, c'est assez magique, s'enthousiasme Jean-François Elleouet . Je ne sais pas si vous avez déjà pris l'avion sur des terrains comme Roissy et Orly dans un bus de nuit et que vous allez rejoindre l'avion au large et que vous voyez ces taxiways allumés ou ces pistes... c'est un peu comme un arbre de Noël. Je ne suis peut-être pas objectif, je suis un passionné (rire) mais c'est vraiment beau."

Il ne reste qu'une centaine de places disponibles pour un prix de 39 euros qui comprend un cocktail dînatoire. Les inscriptions se font sur le site de terminal 10

Réécoutez le Normandie Sport Terminal 10