Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Jeux olympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

Thibaut Fauconnet, seul Bourguignon qualifié pour les Jeux Olympiques d'Hiver 2018

-
Par , France Bleu Bourgogne
Bourgogne, France

Thibaut Fauconnet, seul athlète bourguignon à Pyeongchang ! Le double champion d'Europe de short-track (patinage de vitesse) s'est qualifié pour les Jeux Olympiques d'hiver 2018 qui auront lieu en Corée du Sud.

Thibaut Fauconnet à la patinoire de Font-Romeu
Thibaut Fauconnet à la patinoire de Font-Romeu © Radio France

Un Bourguignon en Corée du Sud... Thibaut Fauconnet est le seul Dijonnais qualifié aux Jeux Olympiques 2018 qui se tiendront à Pyeongchang du 9 au 25 février 2018.

Le podium olympique dans le viseur

Une qualification sans surprise selon le patineur de vitesse. "On a des quotas qualificatifs à chercher sur les manches de qualification olympiques" explique le Dijonnais. Son équipe ne s'étant pas qualifiée pour l'épreuve du relais, il restait donc 2 places à aller chercher en individuel. Dans le Top 10 mondial, Thibaut Fauconnet a donc eu tout naturellement son ticket pour sa troisième et certainement dernière Olympiade.

"Le but c'est que ça soit 2018, l'année de la médaille", Thibaut Fauconnet

Une certaine revanche sur 2014. Lors des Jeux Olympiques de Sotchi, l'athlète bourguignon n'avait rien récolté. Un échec qu'il assume aujourd'hui : "Il y a 4 ans, c'était juste moi qui était nul, j'étais pas là". De retour sur les patins, il n'a plus qu'un objectif, la médaille olympique maintenant.

Depuis Font-Romeu, dans les Pyrénées Orientales, Thibaut Fauconnet s'entraîne dur pour pouvoir atteindre le podium olympique : à raison de 7 heures par jour.  "Il faut aller chercher des ressources un peu enfouies pour supporter tous les entraînements", note-t-il à deux mois des Jeux.

Un athlète soutenu par l'association "Objectif Médaille"

Et pour obtenir cette médaille, ou du moins se préparer pour l'Olympiade, Thibaut Fauconnet peut compter sur l'association "Objectif médailles". Une association née en 2011, qui vise à soutenir les athlètes bourguignons et franc-comtois dans leur préparation aux Jeux Olympiques, d'été et d'hiver, valides ou d'handisport.

Une aide financière : "jusqu'à 4.000 euros, pour certains ça permet de financer des déplacements, des achats de matériel, etc." d'après Christian Moccozet, président de l'association. Cette année, Thibaut Fauconnet a reçu un chèque de 1.5000 euros, en partie financé par la région Bourgogne-Franche-Comté. A 32 ans, cela pourrait bien être sa troisième et dernière Olympiade. Christian Moccozet lui souhaite donc de repartir de Pyeongchang avec une médaille.

Alors podium olympique ou non pour le seul Bourguignon qualifié ? Il faut encore être patient, puisque les jeux ne débuteront qu'à partir du 9 février 2018.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess