Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Tir sportif : septième titre mondial pour le Quimpérois Eric Grauffel, invaincu depuis... 1999 !

mercredi 6 septembre 2017 à 22:35 Par Julien Balidas, France Bleu Breizh Izel

Eric Grauffel, un Quimpérois sur le toit du monde. Il vient de décrocher une septième médaille d'or consécutive au tir sportif.

Eric Grauffel
Eric Grauffel

Quimper, France

Eric Grauffel toujours au sommet de son art, même près de vingt ans après un premier sacre. A Châteauroux le weekend dernier, il a décroché un septième titre mondial au tir sportif de vitesse. C'était la 18e édition.

Sept fois champion du monde

En 1999, Eric Grauffel n'avait que 19 ans et remportait son premier titre mondial au tir sportif de vitesse aux Philippines. Depuis il est invaincu. Sept championnats du monde, sept succès. "A Châteauroux, il y avait environ 1500 tireurs. C'était la première fois en France. Gagner chez soi, c'est énorme. Il y avait plus de pression qu'à l'étranger. On était sur le nouveau site de la Fédération Française de Tir qui est absolument fantastique."

1600 kilomètres pour un simple entraînement

Un exploit remarquable d'autant plus que les Américains tentent depuis des années de le détrôner, avec une autre philosophie que celle que l'on connait en France : "La France n'est pas un pays d'arme. Le tir n'est pas très bien perçu malheureusement. Alors que cette discipline rapporte beaucoup de médailles, aux Jeux Olympiques notamment." Eric Grauffel tire depuis qu'il est tout petit, passion qu'avait son père. Il allait s'entraîner au stand 29, qui a fermé ses portes il y a quelques mois : "Difficile de s'entraîner dans ces conditions. Parfois je faisais 1500 kilomètres pour aller m'entraîner. J'allais en Italie, en République Tchèque. Je ne sais pas si je vais remettre mon titre en jeu dans trois ans en Thaïlande."