Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Toulouse : Mike Di Meglio, double champion du monde de moto, n'a jamais quitté sa ville

lundi 31 juillet 2017 à 15:50 Par Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie

Mike Di Meglio, 29 ans, vient d'être sacré champion du monde d'endurance moto EWC. Avec son écurie Yamaha, le Toulousain a aussi remporté les 24 Heures du Mans au printemps. C'est pourtant un garçon simple resté très attaché à sa ville natale, dans laquelle il vit et s'entraîne toujours.

Mike Di Méglio ici sur le circuit d'Indianapolis aux Etats-Unis.
Mike Di Méglio ici sur le circuit d'Indianapolis aux Etats-Unis. © Maxppp - Tannen Maury/EFE/Newscom

Frouzins, France

Mike Di Meglio déjà titré en 125 cm3 en 2008 a remporté dimanche 30 juillet au Japon un nouveau sacre mondial. Avec sa Yamaha GMT94, le Toulousain qui fait équipe avec l'Espagnol David Checa et l'Italien Niccolo Canepa, avait déjà gagné les 24 Heures du Mans en avril dernier.

Motard 100% Toulousain

C'est son père, Christophe, garagiste à Cugnaux et motard amateur qui l'initie aux deux-roues dès ses 3-4 ans. En 2000, à l'âge de douze ans, Mike (Mickaël de son vrai prénom) gagne le titre de Champion Midi Pyrénées en scooter 50 cm3. En 2001, il devient Champion de France 125 national et à seulement 14 ans, il termine troisième de la dernière épreuve du championnat espagnol, le plus relevé en Europe. En 2008, Mike devient Champion du monde 125 cm3, il n'a que 20 ans. Il s'inscrit alors en GP250, la catégorie derrière la reine 500, celle de l'idole mondiale Valentino Rossi. En novembre dernier, la prestigieuse team GMT94-Yamaha fait appel à lui pour qu'il intègre un championnat du monde d'Endurance EWC.

Mike Di Meglio

revendique son attachement à son terroir : né à Toulouse, il a grandi dans la banlieue ouest qu'il n'a jamais quitté. Aujourd'hui marié et papa de deux petits garçons, il réside toujours à Frouzins. Il continue de s'entraîner sur le circuit de Candie, près de Portet-sur-Garonne et à l'Iteps, le centre de préparation physique pour les sportifs à Muret.

Je passe beaucoup de temps autour de Toulouse : le circuit de Candie, l'Iteps de Muret, je vais aussi sur les circuits de Pau-Arnos (64) et de Nougaro (32). On a tout pour bien s'entraîner par ici. — Mike Di Méglio

Mike Di Méglio "C'est super d'avoir le circuit de Candie ici"

Sur son compte Facebook (et ses 20.000 abonnés), Mike a reçu une pluie de félicitations. - Aucun(e)
Sur son compte Facebook (et ses 20.000 abonnés), Mike a reçu une pluie de félicitations. - Capture Facebook

Un garçon humble et abordable

Ce sont les proches de Mike qui parlent le mieux de lui. Jean-Michel Cathala le suit depuis qu'il a 4/5 ans : le père de Mike vient alors rouler à Limoux où il est licencié. Quand Mike démarre sa carrière, Jean-Michel Cathala devient pendant cinq ans son mécanicien de test privé durant les intersaisons. Il s'étonne du manque de notoriété médiatique de la moto en France alors que "c'est en audience, le sport le plus regardé après le football et la Formule Un!"

Mike est un pur toulousain mais pour avoir une carrière internationale, il devait être licencié en moto-club. Il l'a été à Albi, puis chez nous à Limoux. On l'a signé en 2008, l'année de son titre, c'était extraordinaire. Quand il est arrivé en catégorie reine, nous n'avons pas pu suivre financièrement. Mais il a toujours gardé des liens forts avec nous. Il n'a jamais pris la grosse tête.— Jean-Michel Cathala, ancien mécanicien de Mike Di Méglio

REPORTAGE - Si le grand public ignore son nom, le mundillo de la moto le connait bien, notamment ici à Toulouse, Bénédicte Dupont.

LIRE AUSSIAvec ses co-équipiers, le Toulousain Mike Di Meglio remporte les 24 heures du Mans sur Yamaha

Manifestation silencieuse des motards à Limoges après un accident mortel

Un couple du Berry part faire le tour du monde en moto