Tous les sports

Tour de France en Périgord : comment se préparent les petites communes ?

Par Martin Cotta, France Bleu Périgord lundi 14 juillet 2014 à 17:20

Le Tour de France 2014 passe par Coursac en Dordogne
Le Tour de France 2014 passe par Coursac en Dordogne © Radio France - Martin Cotta

Manque de barrières, parkings aménagés, routes refaites... le passage du Tour de France est un moment unique pour les communes rurales. Exemple à Coursac, en Dordogne, au sud de Périgueux.

► Notre dossier spécial "Tour de France 2014 en Dordogne"

Pour la première fois dans son histoire, le samedi 26 juillet, le Tour de France va passer à Coursac, commune rurale de Dordogne, où les maisons et les commerces sont éparpillés un peu partout entre les collines. Alors forcément dans le bourg, on trépigne d'impatience et plus le Tour se rapproche de ce fameux contre-la-montre Bergerac-Périgueux, plus les 2.000 habitants accélèrent leur préparation de l'évènement. À commencer par Pascal Protano, le maire de Coursac. Si le passage de la grande Boucles est évidemment une opportunité exceptionnelle pour le village, les contraintes logistiques sont aussi nombreuses que le nombre de spectateurs attendus. ****

Son premier défi ? Trouver des barrières . "Il faut savoir qu'à Coursac nous disposons de 14 barrières, et sur ce parcours on en demande environ 200... donc j'ai dû aller en gratter aux communes voisines ", sourit le maire. Les coureurs rouleront sur la RD4, relookée par le Conseil général, ce qui réjouit Pascal Protano : "J'ai pu rénover certaines routes adjacentes à la RD4. D'ailleurs après le Tour j'inciterai les Coursacois à emprunter cette route comme ça ils n'useront pas les routes communales. "

"Il faut savoir qu'à Coursac nous disposons de 14 barrières, et sur ce parcours on en demande environ 200... donc j'ai dû aller en gratter aux communes voisines." — Pascal Protano, le maire de Coursac

Le Tour ? "Cela ne coûte que de l'énergie !"

Sur les 54 kilomètres de parcours 100.000 spectateurs sont attendus : "On m'en annonce 25.000 sur Coursac ", souffle Pascal Protano. Alors s'offre à lui un problème de taille, celui des parkings. Comment accueillir autant de monde sur le bord de la route ? "On a des propriétaires qui nous prêtent des prés pour l'occasion. Le bourg servira de parking avec celui des écoles par exemple. Mais le problème de Coursac c'est que c'est en pente et s'il les conditions météo ne sont pas bonnes et que ça glisse, les parkings seront difficiles d'accès " explique t-il. Et lorsque l'on demande à Pascal Protano combien tout cela lui coûtera ? "Que de l'énergie ", s'amuse t-il à répondre.

Il reste une dizaine de jours au Maire et ses équipes pour régler les problèmes de logisitique. Mais personne à Coursac ne cède à l'affollement bien au contraire. Le samedi 26 juillet des employés municipaux reprendront exceptionnellement le chemin du travail pour assurer le bon déroulement de l'évènement. La gestion des déchets sur les routes de Coursac sera assurée par le Grand Périgueux. L'agglomération investit d'ailleurs près de 10.000 euros pour cette avant dernière étape du Tour de France en Périgord .

De son côté, Frédéric le tenancier du bar de Coursac, a déjà tout prévu pour le 26 juillet : restauration toute la journée, grillade et concert dès le vendredi soir. "Le cyclisme c'est la Belgique, les Flamands, le Nord. Donc à partir du vendredi soir on fait fricadelle-frites. Et qui dit Belgique dit bière bien sûr ! " annonce le patron de bar qui a acheté 24 bouteilles de pastis en plus

Coursac se prépare au passage du Tour