Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

TOUR DE FRANCE | Il monte à Chamrousse en MétroVélo

vendredi 18 juillet 2014 à 16:01 Par Denis Souilla, France Bleu Isère

Alors que le Tour de France est de passage en Isère, la 13e étape, partie de Saint-Étienne, c'est un pari fou que s'est lancé un Grenoblois : monter à Chamrousse en MétroVélo. Ces vélos jaunes, ce sont comme des Vélib à Paris ou Vélov à Lyon. Il ne s'arrêtera pas là et prévoit de courir plusieurs étapes l'an prochain.

Le MétroVélo grenoblois.
Le MétroVélo grenoblois. © Radio France

Un chauffeur de bus grenoblois a profité du passage du Tour de France ce vendredi pour monter à Chamrousse en MétroVélo, ces vélos en libre service à Grenoble comme les Vélib à Paris. Au-delà de ce petit exploit, il veut faire la promotion du vélo et prévoit déjà de courrir plusieurs étapes du Tour l'an prochain.

Olivier Belpalme a 43 ans, il est aujourd'hui chauffeur de bus sur la ligne 30 à Grenoble. Son truc, c'est le vélo et il aimerait que le deux roues soit beaucoup plus un réflexe pour aller au travail, se déplacer tous les jours. Il veut montrer que l'on peut tout faire avec un guidon dans les mains et a donc décidé de s'attaquer à la montée de Chamrousse, classée hors-catégorie pour le Tour de France. "Si on peut monter à 1.750 m à Chamrousse, c'est qu'on peut faire quelques kilomètres pour aller travailler" , explique-t-il.

Il en a bavé et prévoit son Tour de France

Le vélo pèse 17 kilos et développe trois vitesses, ça n'est donc pas un vélo léger pour la montagne. Il n'empêche, Olivier est convaincu que "par la volonté" , on peut faire beaucoup, même avec un vélo basique. Parti à 9h45, il est arrivé à Chamrousse à 12h30.

En mai 2015, il a déjà planifié son Tour de France, calqué sur le vrai, pour quelques étapes, à savoir une centaine de kilomètres par jour, sur un mois et demi. Son employeur, la TAG (Transports de l'agglomération grenobloise) va l'encourager et lui a donné un accord pour promener un MétroVélo sur les routes de l'Hexagone.

 

 

DOSSIER tdf rhône alpes - Radio France
DOSSIER tdf rhône alpes © Radio France