Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tour de France : Kittel endosse le maillot jaune

-
Par , France Bleu

Marcel Kittel a remporté ce samedi la 1e étape du Tour de France entre Porto-Vecchio et Bastia. L’Allemand s’empare du maillot jaune de leader. Une première étape de cette 100e édition de la Grande Boucle marquée par un final chaotique.

Marcel Kittel remporte la 1e étape du Tour de France 2013 et le maillot jaune de leader
Marcel Kittel remporte la 1e étape du Tour de France 2013 et le maillot jaune de leader © Maxppp

On attendait un sprint pour cette 100e éiditon du Tour de France, on l’a eu. On attendait Mark Cavendish devant, on ne l’a pas eu. Finalement, c’est un autre favori, le sprinteur allemand Marcel Kittel (Argos-Shimano) qui a levé les bras sur la ligne d’arrivée à Bastia. Il devance Alexander Kristoff (Katusha) et le benjamin du Tour, Danny Van Poppel (Vacansoleil-DCM).> Revivez la 1e étape entre Porto-Vecchio et Bastia comme si vous y étiez

Une arrivée rocambolesque

Dans les derniers kilomètres de l’étape, le peloton a été victime de plusieurs chutes dont une très importante qui a notamment emporté Alberto Contador. Le double vainqueur du Tour de France (2007 et 2009) et grand rival de Chris Froome a été touché à l’épaule. Rien de cassé, mais l’Espagnol pourrait ressentir la douleur demain tout comme le maillot vert de l'an passé Peter Sagan qui est également tombé. Autre vicitme collaétrale : Cavendish. Le Britannique, ralenti, n’a pas pu défendre ses chances dans le final tout comme le Français Nacer Bouhanni.Autre péripétie alors que le peloton arrivait à Bastia : un bus est resté coincé sur la ligne d’arrivée pendant de longues minutes. Après avoir pensé à raccourcir l’étape, le véhicule a finalement pu être déplacé et le sprint s’effectuer normalement :

Cinq échappés rattrapés à 36 km de l’arrivée

Dès le début de la course, cinq coureurs ont pris la poudre d’escampette : les Français Jérôme Cousin et Cyril Lemoine, le Néerlandais Lars Boom, les Espagnols Juan José Lobato et Juan Antonio Flecha. Le groupe s'est assuré trois minutes d'avance, le temps de se disputer le premier maillot à pois du meilleur grimpeur qui est revenu à Lobato dans la seule petite côte du parcours. L'écart a évolué tel un yo-yo au gré de l'humeur du peloton. La jonction a été opérée à 36 kilomètres de l'arrivée avant une accélération brutale pour négocier au mieux les pièges du final :

Le coureur d'Europcar, Jérôme Cousin, a été élu le plus combatif du jour

Le Top 5 de la 1e étape

  1. Marcel Kittel (GER/ARG) les 213,0 km en 4h56:52 (moyenne: 43,0 km/h)2. Alexander Kristoff (NOR/KAT) à 0:003. Danny van Poppel (NED/VAC) 0:004. David Millar (GBR/GRM) 0:005. Matteo Trentin (ITA/OPQ) 0:00

> Retrouvez le classement général

 

L'image du jour

Le bus qui n'arrive pas à passer la ligne d'arrivée à Bastia à quelques minutes de l'arrivée du peloton est la première image forte de ce Tour de France 2013 :

Le tweet du jour

L'Espagnol Alberto Contador, double vainqueur du Tour et prétendant au maillot jaune cette année, se veut rassurant après sa chute à quelques kilomètres de l'arrivée :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu