Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Toyota décroche la pole aux 24 heures du Mans

vendredi 15 juin 2018 à 0:07 Par Yann Lastennet, France Bleu Maine et France Bleu

Toyota partira en tête samedi de la 86e édition des 24 heures du Mans. Le constructeur nippon a placé ses deux voitures aux deux premières places sur la grille de départ. C'est le pilote japonais Kazuki Nakajima à bord de la Toyota #8 qui décroche la pole. La Rebellion #3 complète le podium.

Comme prévu Toyota partira en tête de cette 86e édition. Le constructeur japonais a hissé ses deux TS050 Hybrid aux deux premières places. C'est la #8 de Fernando Alonso qui est en pole position
Comme prévu Toyota partira en tête de cette 86e édition. Le constructeur japonais a hissé ses deux TS050 Hybrid aux deux premières places. C'est la #8 de Fernando Alonso qui est en pole position © Radio France - yann lastennet

Le Mans, France

Toyota a assumé son statut de favori en décrochant la pole pour la deuxième année consécutive. Cette fois, c'est Kazuki Nakajima, le pilote japonais de la TS050 #8 ( celle de Fernando Alonso) qui signe le meilleur chrono en 3'15"377. Un temps canon,  le deuxième meilleur chrono de l'histoire des 24 heures, insuffisant toutefois pour battre le record de son compatriote Kobayashi (3'14"791) établi l'an passé. Toyota fait même coup double, la TS050 #7 prenant la deuxième position, avec  deux secondes de retard sur la voiture leader. La Rebellion #3 complète le podium. 

Kazuki Nakaijma décroche la pole de cette 86e édition des 24 heures du Mans à bord de sa Toyota #8 - Radio France
Kazuki Nakaijma décroche la pole de cette 86e édition des 24 heures du Mans à bord de sa Toyota #8 © Radio France - yann lastennet

Faire la pôle, c'est bien mais rien n'est fait explique Sébastien Buémi. Le pilote Toyota sait mieux que quiconque qu'aux 24 heures du Mans, rien n'est joué avant le drapeau à damier. "  On a beau être plus rapides que les autres, il suffit qu'on passe une demi-heure dans les stands... Cela peut nous faire perdre la course. Une pièce qui casse... on craint vraiment un problème en course, une erreur, un problème technique. Les autres années avec la concurrence de Porsche et Audi, on n'avait pas de question à se poser. On allait à fond. Là, comme nous sommes censés dominer les débats, on commence à cogiter, savoir si ce virage on le passe à fond ou pas. Et cela peut nous jouer des tours. Il faut que nous les pilotes, les ingénieurs et les mécanos, nous soyons tous fiables". 

Sébastien Buémi ne crie pas victoire d'avance. Certes les Toyota sont les plus rapides mais tout peut se passer en 24 heures

Podium des LMP1 après les essais qualificatifs

  1. Toyota TS050 #8 : 3'15"377
  2. Toyota TS050 #7 : 3'17"377
  3. Rebellion Racing #3 : 3'18'252

Grosse bataille en LMP2 avec des temps canons et un déclassement

Paul-Loup Chatin (sur l'ORECA #48) établit un nouveau record de piste pour une LMP2 après le déclassement de Loïc Duval  - Radio France
Paul-Loup Chatin (sur l'ORECA #48) établit un nouveau record de piste pour une LMP2 après le déclassement de Loïc Duval © Radio France - yann lastennet

Mercredi soir à l'issue de la première séance de qualification, les pilotes de l'ORECA #48 d'IDEC SPORT se félicitaient d'avoir battu le record du tour en piste d'une LMP2, établi l'an passé. Jeudi soir à la clôture des qualifs, cinq voitures étaient passées sous la barre du précédent record. Avec un nouveau chrono de référence signé Loic Duval sur l'ORECA #28 du TDS Racing. "Pour un pilote, c''est toujours un plaisir de faire tomber un temps" se réjouit le vainqueur des 24 heures du Mans 2013 avec Audi. Joie de courte durée car le temps de Duval n'est finalement pas retenu. Un des pilotes de l'ORECA #28 ne serait pas rendu à un contrôle administratif. La #48 d'IDEC Sport récupère donc son bien. "Décrocher le record de la piste en LMP2 c'est très positif mais ce n'est pas une fin en soi" explique Paul-Loup Chatin, auteur du nouveau temps de référence. "Dimanche à 15 heures, personne ne souviendra de la qualification mais seulement du résultat final" 

Paul Loup Chatin, auteur de la pole en LMP2, sur l'ORECA #48 d'IDEC Sport

voici le podium des LMP2

  1. ORECA 07  #48 IDEC sport : 3'24"842
  2. ORECA 07 #31 DragonSpeed : 3'"24"883
  3. ORECA 07 # 26 G-DRIVE RAcing : 3'25"160

C'est comme si le pilote Porsche avait appuyé sur un bouton de nitro

Le piloteFord Sébastien Bourdais s'étonne du temps canon de la Porsche #91, meilleur chrono des GT - Radio France
Le piloteFord Sébastien Bourdais s'étonne du temps canon de la Porsche #91, meilleur chrono des GT © Radio France - yann lastennet

En GT, c'est Porsche qui a fait une démonstration lors de ces qualifs. Le constructeur allemand place deux voitures en tête de la catégorie, la #91 et la #92. La leader possède surtout près de deux secondes d'avance sur la meilleure Ford, la #66, qui prend la 3e place. Un écart de performance qui étonne Sébastien Bourdais le pilote manceau de la Ford #68. " Tout le monde a été surpris. faut espérer que les grandes instances se rendent compte qu'il y a peut être un problème. Je me suis fait doubler par une Porsche en ligne droite. Il a déboîté comme s'il avait appuyé sur un bouton, un coup de nitro" tonne le pilote sarthois qui rit jaune.

Le pilote Ford Sébastien Bourdais s'étonne de la performance de la Porsche #91 qui devance de près de deux secondes la meilleure américaine

Podium des GT après les essais qualificatifs

  1. Porsche #91 : 3'47"504
  2. Porsche #92 : 3'49"097
  3. Ford #66 : 3'49"181

Porsche qui domine aussi la catégorie GT amateur avec le meilleur temps pour la #88 de l'écurie de Patrick Dempsey

Ce vendredi, place à la parade des pilotes dans les rues du centre ville du Mans. Elle démarre cette année à 17 heures place des Jacobins. Le départ de la 86e édition des 24 heures du Mans sera donné samedi à 15 heures. Un e course à suivre en direct sur France Bleu Maine