Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trente ans après sa dernière victoire au Prix d'Amérique, Ourasi a toujours ses fans

Le Grand prix d'Amérique se dispute ce dimanche après-midi à Vincennes. La course fête ses 100 ans et parmi les chevaux qui ont marqué son histoire, il y a le normand Ourasi, l'unique quadruple vainqueur du Prix. Des passionnés viennent régulièrement lui rendre hommage à Saon, où il repose.

Gérard Fortier et Annie Jumel se rendent très régulièrement sur la tombe d'Ourasi, l'unique vainqueur de quatre Prix d'Amérique
Gérard Fortier et Annie Jumel se rendent très régulièrement sur la tombe d'Ourasi, l'unique vainqueur de quatre Prix d'Amérique © Radio France - Marcellin Robine

Chaque jour, Annie Jumel fait 16 kilomètres à vélo pour se recueillir et entretenir la tombe d'Ourasi, le seul quadruple gagnant du Prix d'Amérique (1986, 1987, 1988, 1990). Celle qui se considère comme la nounou du cheval venait tous les jours le chouchouter, jusqu'à son dernier souffle le 12 janvier 2013. "Il vous scrutait, il rentait en vous. Après, il y avait un lien qui était très fort. Et moi, rien qu'à son regard, je savais ses humeurs, ses attentes. On se comprenait rien qu'au regard."

Annie accueille désormais les visiteurs qui viennent voir Ourasi dans le Bessin, au haras de Gruchy, des étrangers notamment : "Il y a quelques jours, j'ai reçu une Belge, de Liège, elle est venue spécialement en pèlerinage parce qu'elle dit que c'est plus qu'un cheval et elle reviendra avec d'autres passionnés."

La tombe d'Ourasi au haras de Gruchy à Saon dans le Calvados
La tombe d'Ourasi au haras de Gruchy à Saon dans le Calvados © Radio France - Marcellin Robine

Ce dimanche après-midi, Annie va regarder le Grand prix d'Amérique, pour se souvenir d'Ourasi. Gérard Fortier, un autre mordu sera lui à Vincennes pour voir la course, son 54e Prix d'Amérique. Aucun cheval ne pourra dépasser le champion normand. "Quatre Prix, on n'a jamais vu ça et honnêtement, on ne reverra jamais ça. Déjà, ils stationnent à deux maintenant, à l'image de Bold Eagle, j'ai eu la chance de voir ses entraînements, surtout à l'approche des grandes courses, c'était un cheval extraordinaire."

Trente ans après sa dernière victoire, le trotteur reste dans le cœur des passionnés d'hippisme. Gérard Fortier a même déménagé en Normandie une fois retraité pour se rapprocher de son cheval préféré. Le 7 avril prochain, il préparera avec Annie une belle fête pour l'anniversaire d'Ourasi, comme chaque année, pour continuer à rendre hommage à leur héros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess