Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Un équipage 100% handicapé se prépare pour participer aux 24 heures du Mans en juin 2020

-
Par , France Bleu, France Bleu Maine

Le pilote quadri amputé, Frédéric Sausset, prépare une équipe de trois pilotes handicapés pour participer aux 24 heures du Mans en juin prochain. Une première dans l'histoire de la mythique course d'endurance. A sept mois du départ, Frédéric Sausset attend encore l'aval des commissions techniques.

Frédéric Sausset prépare un équipage de trois pilotes handicapés pour l'édition 2020 des 24 heures du Mans
Frédéric Sausset prépare un équipage de trois pilotes handicapés pour l'édition 2020 des 24 heures du Mans © Radio France - Alice Kachaner

Le Mans, France

Avec cette équipe constituée uniquement de pilotes handicapés, Frédéric Sausset a l'ambition d'écrire une nouvelle page de l'histoire du sport automobile. 

Après avoir réussi l'exploit de concourir aux 24 heures du mans en 2016 aux côtés d'équipiers valides, le pilote amputé des quatre membres veut désormais aller plus loin. Il a lancé la filière Frédéric Sausset en 2018, un équipage constitué de trois pilotes en situation de handicap physique. Parmi eux, le Japonais Takuma Aoki, le Belge Nigel Bailly, tous deux paraplégiques, et le Français Snoussi Ben Moussa, amputé de la main gauche.

Ces deux dernières saisons ont montré qu'on était au niveau

"On a fait deux années de championnats d'Europe d'endurance de préparation en prototype LMP3. On a montré qu'on était au niveau, se félicite Frédéric Sausset, et maintenant, on prépare la saison 2020 pour passer sur une LMP2." Un changement de véhicule qui demande beaucoup de travail. "Il faut que l'accélérateur pour les pilotes paraplégiques soit sur le volant et il faut aussi qu'on trouve une solution pour que le pilote amputé puisse passer les vitesses avec sa prothèse", détaille-t-il.

Trouver de nouveaux partenaires

La Filière Frédéric Sausset est à la recherche de nouveaux financements, plusieurs centaines de milliers d'euros. Il faut aussi convaincre les commissions techniques encore frileuses, face ces véhicules pas comme les autres. Ces commissions peuvent décider de la participation d'un équipage si l'équipement ne leur convient pas.

On ira jusqu'au bout!

Des obstacles qui n'altèrent en rien la détermination du pilote : "J'ai pas l'habitude de baisser les bras quand j'ai un projet en tête. On ira jusqu'au bout. Je donne rendez-vous à tout le monde les 13 et 14 juin prochains. On va prouver que c'est possible de concourir face aux valides dans la plus grande course au monde".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu