Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Un homme traverse la Vendée en courant 51 heures sans étape

Par

Cyril Vallais a bouclé dimanche 11 juillet les 207 km du GR8, le chemin de grande randonnée qui traverse la Vendée du marais poitevin au marais breton. Il a couru pendant 51 heures.

Cyril Vallais a couru 207 km en 51 heures sur le GR 8 Vendée Cyril Vallais a couru 207 km en 51 heures sur le GR 8 Vendée
Cyril Vallais a couru 207 km en 51 heures sur le GR 8 Vendée - Cyril Vallais

Depuis quelques jours, Cyril Vallais se repose chez lui à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, il récupère de son exploit. C'était le dimanche 11 juillet, cet homme de 37 ans a traversé la Vendée en 51 heures et 13 minutes. Il a couru un peu plus de 207 km sans étape pour boucler le GR8. Ce chemin de grande randonnée part de Sainte-Radegonde-des-Noyers (sud) et aboutit à Bouin dans la baie de Bourgneuf. Il affirme être le premier à avoir relevé un tel défi.

Publicité
Logo France Bleu

Cyril Vallais raconte que les 40 premiers kilomètres ont été les plus difficiles sur les routes bitumées du Marais poitevin, la douleur est ensuite apparue mais il a su la gérer. Au 90ème kilomètre, c'est à dire aux Sables d'Olonne, il savait qu'il allait réussir son défi, "le mental prend le dessus sur les douleurs" explique-t-il.

Cyril Vallais au bord du chenal des Sables d'Olonne - Cyril Vallais

Intense préparation

Cet amateur d'ultra-trail a commencé la course à pied il y a quelques années et il y a pris goût. En 2018, il court 65 km entre Saint-Gilles-Croix-de-Vie et Noirmoutier. L'année suivante, il enchaine 124 km entre l'Aiguillon-sur-Mer et Saint-Jean-de-Monts. En 2020, il échoue dans sa tentative de boucler le GR8 mais cette année il était mieux préparé. Pour ce genre d'épreuve, la préparation implique des sorties de 4 ou 5 heures, il faut apprendre à gérer son corps. Le jour J, il faut aussi savoir s'alimenter, gérer sa douleur et sa fatigue, ne dormir que par micro-siestes de 20 mn maximum.

Cyril Vallais partira dans quelques jours pour les sentiers pyrénéens afin de préparer son prochain défi, l'UTMB, l'ultra-trail du Mont-Blanc, à la fin du mois d'août. C'est une course de 170 km avec 10 000 mètres de dénivelé.

Publicité
Logo France Bleu