Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Un pompier dijonnais dans le rallye Dakar 2019

-
Par , France Bleu Bourgogne

534 pilotes et copilotes se sont donné rendez-vous dimanche 6 janvier à Lima au Pérou pour le coup d'envoi du rallye Dakar 2019. Parmi les concurrents à moto, Stéphane Bouvier, un sapeur-pompier dijonnais qui en est à son deuxième Dakar.

Stéphane Bouvier, l'an dernier, dans les dunes péruviennes, avant la panne qui allait le contraindre à l'abandon
Stéphane Bouvier, l'an dernier, dans les dunes péruviennes, avant la panne qui allait le contraindre à l'abandon - Fotop

Côte-d'Or, France

Une nouvelle édition du rallye Dakar va débuter à Lima au Pérou le 6 janvier. Jusqu'au 17 janvier, 334 véhicules, motos, quads, autos et camions, et 534 pilotes et copilotes seront aux prises avec les dunes péruviennes. Parmi eux, 2 motards côte-d'oriens, Stéphane Bouvier et Frédéric Barlerin.

Deuxième participation

Si pour ce dernier, le célèbre rallye sera une découverte, Stéphane Bouvier, lui, va se frotter pour la deuxième fois aux sables péruviens, qui vont constituer 70% du parcours. L’an dernier, seul et sans la moindre assistance, il avait dû renoncer au cours de la deuxième étape, victime d’une panne dans les dunes. Il se souvient d’avoir été sidéré l’an passé, quand son moteur l’avait lâché, à cause d’une petite pièce.

Cette fois-ci, il part avec un manager et un mécanicien, qui seront à bord d’un véhicule 4X4 tractant une remorque avec du matériel et des pièces de rechange. Sa moto,  une KTM 450 EXC, il l’a longuement préparée lui-même dans le garage de sa maison à Is-sur-Tille. Ces derniers mois, il y a travaillé chaque soir jusqu’à deux heures du matin.

Stéphane Bouvier avec son mécano, Marc Laurent - Aucun(e)
Stéphane Bouvier avec son mécano, Marc Laurent - Enduro Bourgogne

L'ambition d'aller jusqu'à la fin du rallye

Rêve-t-il d’une place mirobolante au classement moto du Dakar ? Pas du tout : « il faut bien voir que le niveau actuel du Dakar est tellement important, même les grands pilotes le reconnaissent, les 50 premiers sont d’un niveau international. Donc pour les pilotes amateurs comme moi, même si on arrive à rouler pas trop mal, il faut surtout ménager sa monture, sauvegarder le bonhomme, et il n’y a qu’un seul objectif, essayer d’aller au bout. Si je pouvais être dernier, mais aller jusqu’au bout, j’achèterais tout de suite ».

Le Dakar pour promouvoir une bonne cause

Pendant ses jours de repos, Stéphane Bouvier est parti inlassablement à la chasse aux sponsors. En trois ans, il estime avoir poussé la porte de quelque 700 entreprises. 88 sponsors ont répondu favorablement à ses sollicitations pour rassembler la somme de 102.000 euros. Il faut dire qu’outre l’exploit sportif, Stéphane Bouvier, sapeur-pompier dijonnais, sert aussi une juste cause. Son objectif est de pouvoir distribuer 1.000 peluches Pompy® aux centres de secours de la Côte-d’Or. Ces oursons sont offerts aux enfants blessés secourus par les pompiers. Ils servent à faciliter le contact entre les secouristes et les petits blessés, et à diminuer le stress des enfants. On peut aussi acheter un ourson Pompy® sur le site www.pompy.fr. Ça coûte 19 euros, et pour chaque peluche achetée, une autre est offerte à un enfant pris en charge par les pompiers.