Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Une berrichonne sacrée championne du monde de paratriathlon

lundi 25 juillet 2016 à 15:32 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Manon Genest, castelroussinne de 24 ans, a décroché la médaille d'or en paratriathlon ce week-end aux Championnats du monde à Rotterdam, aux Pays-Bas.

MANON GENESTE (A DROITE)
MANON GENESTE (A DROITE) - Droits réservés ©copyright Nicolas Becker

Châteauroux, France

Une année pleine de réussite pour Manon ! Après avoir remporté deux courses du circuit de Coupe du Monde (en Espagne, à Aguilas, et en France à Besançon), après avoir gagné les championnats d'Europe en aquathlon à Châteauroux en juin dernier, Manon Genest décroche cette fois le titre dont elle rêvait.

La jeune berrichonne de 24 ans revient des Mondiaux de Rotterdam avec la médaille d'or de paratriathlon ! Elle a devancé les Australiennes, la championne du monde et la vice-championne en titre.

Manon Genest est castelroussine d'origine, mais elle vit à Marne-la-Vallée, elle est licenciée au club de Chessy, le Triathlon Chessy Val d'Europe. Elle concourrait à Rotterdam dans la catégorie PT3 (il y a 5 catégories).

Handicap neurologique

MANON SUR LE PODIUM - Aucun(e)
MANON SUR LE PODIUM - Droits réservés ©copyright Nicolas Becker

"Manon souffre d'un handicap neurologique. Elle n'est pas amputée, mais elle a un bras avec des muscles affaiblis suite à un accident de la route", explique Nicolas Becker, entraîneur national de paratriathlon.

"On l'a découverte cet hiver et on a tout de suite vu qu'elle avait un gros potentiel (...) c'est une bonne surprise malgré tout car elle n'a pas paniqué, elle a réussi à gérer l'enjeu des mondiaux, c'est une jeune brillante sportivement et aussi d'un point de vue professionnel".

Manon termine une formation d'ingénieur et vient de réussir le concours du Ministère de la défense : elle va intégrer l’État-major à Lyon en octobre prochain. Sur Twitter, Marc Fleuret, l'adjoint aux sports à la ville de Châteauroux s'est tellement empressé de féliciter la championne... qu'il en a changé son prénom !