Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Première Transjurassienne pour Jean-Marc Gaillard : "Une course mythique que je n'avais pas le droit de rater"

-
Par , , France Bleu Besançon
Jura, France

Jean-Marc Gaillard participe pour la première fois de sa carrière à la Transjurassienne, dimanche. Mais ce Haut-Savoyard est loin d'être un simple coureur : il est arrivé 3e des JO de Sotchi en relais avec l’équipe de France de ski de fond.

Jean-Marc Gaillard à la Skiing World Cup en Finlande en 2016
Jean-Marc Gaillard à la Skiing World Cup en Finlande en 2016 © Maxppp - PEKKA SIPOLA/EPA/MaxPPP

Le weekend du 11 et 12 février, c'est la Transjurassienne 2017 ! La Transju'Classic, d'abord, en style classique, samedi. Dimanche, ce sera l'heure de la mythique Transju, 39è du nom. Une Transju 2017 réduite à 50 km cette année, entre Bois d'Amont et Prémanon, mais qui a quand même séduit 3604 fondeurs au total sur les deux jours.

La Transjurassienne fait partie des grandes courses longues distances" - Jean-Marc Gaillard

Et parmi eux, le dossard n°1, celui de grand favori, qui est revenu à Jean-Marc Gaillard. Le Haut-Savoyard, 3e des Jeux olympiques de Sotchi en 2014 en relais avec l’équipe de France de ski de fond, dispute cette année la toute première Transjurassienne de sa carrière. "Il y avait un petit créneau pour y participer et ça m'arrange qu'elle ne fasse que 50 km, parce que, pas facile à deux semaines des championnats du monde sinon..." explique Jean-Marc Gaillard.

Ce qui lui plait aussi dans cette course, c'est qu'en Haute-Savoie, le ski nordique est moins présent que dans le Jura. Pour lui, la Transju est vraiment à part et tout le monde vit autour de l'événement. C'est cet attrait aussi pour la course qu'il retient. Et puis il faut aussi dire que Jean-Marc Gaillard n'est plus haut-savoyard depuis quelques temps et qu'il a déménagé.

Jean-Marc Gaillard, grand favori de cette Transjurassienne 2017
Jean-Marc Gaillard, grand favori de cette Transjurassienne 2017 © Maxppp - Maxppp

C'est sûr que de vivre à 100 mètres de l'arrivée, j'étais tout de même bien obligé de m'inscrire"

Le coureur a effectivement déménagé à Prémanon, là où arriveront tous les skieurs de la Transju. "J'avais pas le droit de rester chez moi, les bras croisés cette année" s'amuse-t-il. Pour lui, la Transju, c'est une belle course, mythique, qui traverse les villages et qui a un itinéraire atypique que l'on ne retrouve nulle part ailleurs. Jean-Marc Gaillard est heureux aussi de voir le nouveau parcours puisqu'il pratique depuis quelques temps les pistes jurassiennes.

Je pense que les gens seront ravis de cette course qui sera belle et accessible à tout le monde"

Jean-Marc Gaillard portera le dossard numéro 1. Grand favori de la course, un honneur pour lui mais une pression supplémentaire aussi. L'objectif : gagner cette Transjurassienne 2017.

Le week-end du 11 et 12 février de la Transjurassienne 2017 est à vivre en direct sur France Bleu Besançon, mais aussi via notre page Facebook et francebleu.fr. Emission spéciale en direct dimanche de 10h à 12h30, entre Bois d'Amont et Prémanon. Et si vous êtes sur place, n'oubliez pas de soutenir l'équipe France Bleu Besançon dans la course, dimanche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess